La KOICA contribue à l’adduction d’eau potable à Abidjan

L’accès à l’eau potable est devenu un enjeu important pour la Côte d’Ivoire

L’accès à l’eau potable est devenu un enjeu important pour la Côte d’Ivoire

Des mères de famille qui veillent autour d’une borne d’eau, des jeunes filles qui parcourent plusieurs kilomètres avec des seaux pour un peu d’eau potable, des porte-faix qui transportent des dizaines de jerricanes pour ravitailler des familles entières…des scènes qu’on pourrait croire d’un autre âge mais qui sont encore monnaie courante à Abidjan. Les habitants de la capitale économique ivoirienne vivent encore au rythme du manque d’eau potable et cette situation touche tous les quartiers. L’accès à l’eau potable est devenu un enjeu important pour l’humanité à telle enseigne que les autorités internationales l’ont inscrit dans les objectifs du Millénaire pour le Développement qui consiste à réduire de moitié d’ici à 2015, la proportion de personnes n’ayant pas accès à une eau salubre de façon durable. Lire la suite

« Je voulais tous qu’ils brûlent en enfer »

Difficile d’accepter bien souvent que l’autre soit différent de nous

Difficile d’accepter bien souvent que l’autre soit différent de nous

Avant de demander au ciel de s’abattre sur les personnes qui ont une orientation sexuelle différente de la vôtre, demandez-vous si un être cher ne se trouve pas du côté de ceux que vous appelez les pestiférés, les ratés… les suppôts de Lucifer !

J’ai été urgemment appelé par un de mes aînés, un de ceux que j’appelle affectueusement « vieux père ». De l’autre côté de la ligne, il m’a paru abattu et très préoccupé. Sans me dire pourquoi, il m’a simplement indiqué qu’il voulait partager une nouvelle assez triste. J’ai tout de suite pensé à la contamination d’un de ses parents au Mali par Ebola ou au pire des cas un décès. Lire la suite

La chasse aux margouillats est ouverte !

Les margouillats guettent en silence les fonctionnaires en difficulté

Les margouillats guettent en silence les fonctionnaires en difficulté

Ils préfèrent bronzer devant les banques et autres établissements financiers publics ou privés. Ces reptiles qui ont des connexions un peu partout contournent le système des prêts officiels pour promouvoir des prêts usuraires, véritables fausses pour les fonctionnaires ivoiriens.

Le mot margouillat au sens figuré dans le jargon ivoirien ne désigne pas le reptile mais plutôt les usuriers dont la profession première consiste à prêter de l’argent avec des taux de remboursement exorbitants. Ceux-ci varient entre 50 et 100% en fonction de son affinité avec le prêteur. Cette activité est illégale mais elle est encore courante tant les différents Gouvernements qui se sont succédés depuis les indépendances ont littéralement fermé les yeux sur la pratique. Lire la suite

Akwaba* au Africa Web Festival

Visuel de l’Africa Web Festival

Visuel de l’Africa Web Festival

La capitale économique ivoirienne abrite l’Africa Web Festival. Un rendez-vous du numérique africain de 72 heures pour parler du développement d’Internet sur le continent et comment cet outil peut aider au développement de l’Afrique.

L’Afrique est un continent à fort potentialité inexploité dans plusieurs domaines. Et le secteur des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication n’est pas en reste. Le développement des NTIC est un domaine qui attire certes des capitaux étrangers mais il est important que les africains eux-mêmes s’y investissent pour aider à la croissance du continent. Voici l’une des raisons qui sous-tend l’organisation du Africa Web Festival à Abidjan les 24, 25 et 26 novembre 2014. Lire la suite

« Sans respect des droits de l’homme il n’y a pas de paix »

Une vue des participants et des formateurs

Une vue des participants et des formateurs

La capitale économique ivoirienne abrite du 15 au 20 novembre 2014 la 3ème session de formation en Droit International Humanitaire au CERAO d’Abidjan. Il s’agit d’une initiative conjointe de la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté, l’Institut International des Droits de l’Homme (IIDH) et l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) en partenariat avec la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI).

Ils sont magistrats, militaires, acteurs des droits de l’homme, responsables d’ONG, officiels gouvernementaux, acteurs de la société civile ou agents des Nations Unies. Environ une centaine, ils sont venus de 10 pays d’Afrique de l’ouest, du centre et du nord pour participer à la 3ème session de formation en Droit International Humanitaire. Pendant cinq (5) jours, les participants à cette importante rencontre seront instruits sur des thématiques comme la justice transitionnelle, le droit international pénal, les droits des réfugiés et des apatrides ou encore l’interdiction international de la torture. Lire la suite