27 octobre 2014

Ebola et ce sentiment anti-guinéen

Ebola met à rude épreuve la solidarité africaine (turner.com)
Ebola met à rude épreuve la solidarité africaine (turner.com)

C’est comme s’ils étaient devenus des pestiférés, ces Guinéens qui en plus de souffrir le martyre à cause d’Ebola sont au cœur d’une poussée subite de haine dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. C’est le cas en Côte d’Ivoire où les populations ont cette nette impression que les Guinéens ont une envie folle de propager la maladie, une volonté de ne pas être le seul pays à être atteint. Les grognons ivoiriens qui regrettent déjà la réouverture des frontières avec le Liberia et surtout la Guinée fondent leur argumentaire sur trois faits.

Ebola au Sénégal, c’est un Guinéen qui porte le risque de contamination au pays de la Téranga. Ce seul cas a jeté la psychose dans le pays avec un risque d’émeute, de chasse au Guinéen et de destruction d’infrastructures sanitaires. Une situation de tension rapidement maîtrisée par les pouvoirs publics grâce à l’engagement du ministre sénégalais de la Santé, Eva Marie Coll Seck. Premier constat : le Guinéen gracieusement soigné et renvoyé dans son pays savait qu’il était une « personne-contact » donc qu’il était potentiellement porteur d’Ebola ! Cela ne l’a pas empêché de rentrer de façon quasi clandestine au Sénégal avec le risque de « tuer » d’autres personnes. Ebola au Mali, encore la Guinée ! En Côte d’Ivoire, c’est toute la région de Man et plus largement l’ouest de la Côte d’Ivoire qui actuellement panique à cause d’un contact qui se promène quelque part. Tout le monde est à la recherche d’un seul individu, un Guinéen, un infirmier dit-on ! Malgré les propos rassurants du ministre ivoirien de la Santé, les populations de l’Ouest ivoirien sont terriblement inquiètes. Dans les rues d’Abidjan, c’est avec une certaine ironie teintée de peur dès qu’on parle d’Ebola et de sa propagation à la sauce guinéenne. Et les phrases pour le dire sont souvent dures !

« C’est quoi cette histoire de Guinéen qui se promène avec Ebola chez nous ? Les Libériens ont eu « leur Ebola », ils l’ont gardé chez eux ! En Sierra Leone, ils gardent « leur Ebola » pour eux seuls. Les Nigérians ont eu « leur Ebola », ils l’ont combattu sans chercher à le passer aux voisins. Mais les Guinéens eux ils se promènent partout pour distribuer leur Ebola aux gens ! »

Ebola semble mettre à rude épreuve la solidarité africaine comme l’a souligné le professeur Cheick Ibrahima Niang de l’Ucad (Universite Cheikh Anta Diop de Dakar). La maladie installe une telle peur que les fondements de l’acceptation de l’autre, propre aux Africains, commencent à disparaître. Doit-on parler de xénophobie sanitaire ? Le nouveau front qui s’oppose à la réouverture des frontières estime que le manque de conscience et d’humanité de certaines personnes -qui ont été en contact avec des patients- est à l’origine de cette poussée de méfiance qui ne doit pas être confondue avec la haine ! Et l’image utilisée pour illustrer cette position se passe de commentaires : « C’est un peu comme un séropositif qui de façon délibérée s’amusait à avoir des relations sexuelles non protégées !!! » Quand on se sait malade ou qu’on sait qu’on a eu un contact avec une personne malade autant se présenter aux autorités sanitaires de son pays et éviter de jeter la psychose chez les autres. Sage conseil, mais doit-on pour autant fermer la porte à nos chers voisins ? Chaque Ivoirien garde pour lui son élément de réponse.

SUY Kahofi

Partagez

Commentaires

RitaFlower
Répondre

On peut comprendre la méfiance des ivoiriens contre la propagation du virus Ebola mais pas la haine envers les guinéens qui n'y sont pour rien.Quoi qui l'en soit,c'est aujourd'hui le monde entier qui est concerné pas seulement l'Afrique par l'Ebola.

Suy
Répondre

Ils sont peut-être effrayés mais il faut les sensibiliser. Haro sur la stigmatisation: le combat c'est désormais contre la perception de la maladie.

Sam
Répondre

l UCAD c est l Universite Cheikh Anta Diop de Dakar

Cdlt

Suy
Répondre

Merci ! J'ai oublié de le mettre, un mauvais réflexe de penser que tout le monde connait cette célèbre université

olivier
Répondre

faut se mobiliser.
l'application stop ebola qui résume tout sur ebola a maintenant sa page facebook: https://www.facebook.com/profile.php?id=826705740684359