Inquiétants SMS de mise en garde contre le terrorisme

D’où viennent réellement ces SMS ?

D’où viennent réellement ces SMS ?

Depuis les attentats de Ouagadougou, les Ivoiriens se sentent réellement sous la menace terroriste. Malgré les assurances des ministères de la défense et de la sécurité, la crainte se lit sur les visages dans un pays qui a connu dix ans de violence politico-militaire. Et ces dernières 24 heures n’ont pas arrangé les choses, en raison de SMS diffusés en masse, plaçant Abidjan dans le collimateur des djihadistes.

Les SMS de mise en garde contre une attaque terroriste imminente sur Dakar et Abidjan ont été à l’origine partagés sur les téléphones portables d’expatriés installés dans la capitale économique ivoirienne. Plusieurs sources employées par des consortiums internationaux ont confirmé ses SMS dont le contenu porte pour certains la mention « ambassade de France » ou « ambassade des Etats-Unis ». Le contenu du message est clair : il invite de façon express ses destinataires à éviter les lieux touristiques et de grand rassemblement, à ne fréquenter les hôtels d’Abidjan qu’en cas de nécessité et de faire preuve d’extrême prudence lors de leurs différents déplacements.

Ces SMS sont-ils fondés, quand bien même ils ont été confirmés par plusieurs sources ? Inquiets, les Ivoiriens se demandent s’il ne s’agit pas à nouveau de canulars concoctés par des esprits malins se plaisant à effrayer Monsieur Tout-le-monde. En effet, à plusieurs reprises ces SMS dits de source sûre se sont avérés être de simples pétards mouillés ! On se souvient entre autres d’histoires rocambolesques comme la mort de Jacques Chirac, le crash d’un aéronef à bord duquel se trouvait Nicolas Sarkozy, des cas d’Ebola cachés aux Ivoiriens ou de l’arrivée de djihadistes dans certaines villes de la Côte d’Ivoire… tout ceci par SMS, et chaque fois fruit de la rumeur.

SUY Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.