Monsieur le Président, venez attendre le trophée à Abidjan !

L’exploit de Sénégal 92 est possible !

L’exploit de Sénégal 92 est possible !

Monsieur le Président,

L’intensité de la joie de la victoire des Eléphants de Côte d’Ivoire sur les Léopards de la RDC a baissé d’intensité. Et dans la paisible attente de la finale du dimanche face au Ghana, les spéculations vont bon train non pas sur le score du match, mais sur un autre sujet. Il s’agit de votre présence dans les tribunes pour vivre en direct la finale de la CAN 2015. Je me demande moi-même pourquoi certains Ivoiriens polémiquent sur votre présence dans les tribunes ? Vous êtes citoyen ivoirien et à ce titre vous avez le droit d’être dans les tribunes avec votre maillot OBV pour soutenir cette équipe. Le seul problème, c’est que vous n’êtes pas un Ivoirien comme les autres : vous êtes le président de la République et surtout garant d’un pouvoir politique. Je dois vous l’avouer, ils sont nombreux les Ivoiriens qui ne veulent pas vous voir au stade. Et les raisons de ce refus de votre présence au stade résident dans cette image qui suit.

Tristesse du président ivoirien après la défaite face à la Zambie

Tristesse du président ivoirien après la défaite face à la Zambie

Oui monsieur le président, vos fans n’ont pas supporté vos larmes lors de cette défaite face à la Zambie ! Même moi quoi vous parle, j’ai été touché de voir mon président pleurer pendant que le même Renard avec son sourire narquois et provocateur dansait le chipolopolo ! Oui Monsieur le Président, plus jamais vos larmes sur un stade… Par contre vos détracteurs estiment que vous êtes celui qui n’a pas porté chance aux footballeurs ivoiriens face à la Zambie. Je vous jure que lorsqu’ils vous ont vu au stade, ils ne se sont posé qu’une seule question : « Il est allé chercher quoi là-bas ? » Et ces derniers d’ajouter : « Faut pas, il va porter la poisse aux enfants ». Que nenni ! Comment le père de l’émergence peut-il porter la poisse à son équipe nationale ? Comment celui qui offre des ponts et des routes pour le bonheur de son peuple peut-il convoyer la malchance sur un stade obligeant ses compatriotes à dormir à 19 heures avec les larmes ? Je refuse de croire que la poisse vous suit… le problème est ailleurs, mais par mesure de prudence je vous propose ma solution.

Face au père des solutions, quelle solution puis-je proposer ? Je sais que Paris – Malabo est une distance mineure pour un grand voyageur comme vous, mais je vous demande humblement, Monsieur le Président ,de venir attendre la Coupe d’Afrique à Abidjan. Comme le fit votre père et mentor Houphouët Boigny, asseyez-vous royalement dans le bia (fauteuil) présidentiel et laissez votre premier ministre Duncan ou même votre fils Guillaume Soro président de l’Assemblée nationale vous présenter Dame coupe. Vous mettrez un point final aux nombreuses spéculations et surtout vous entrerez doublement dans l’histoire.

1 – Vous serez le premier à avoir à son palmarès une Coupe d’Afrique en qualité de président de la République, et d’ancien premier ministre.

2 – Vous serez le premier président à avoir à son palmarès une Coupe d’Afrique après celle du père fondateur.

3 – Vous serez le premier président ivoirien à avoir à son palmarès la nouvelle version du trophée de la CAN.

Monsieur le Président, si je ne vous ai pas convaincu, sachez que je serais parmi la colonie d’Ivoiriens qui viendront vous accueillir à l’aéroport de Malabo si vous faites le choix de venir.

Très respectueusement

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.