Revue de la semaine ivoirienne du 22 au 27 septembre 2014

L'appel de Daoukro "déchire" le PDCI

L’appel de Daoukro « déchire » le PDCI

Fidèle à son humour noir le satirique Bôl’Kotch à la plume et le crayon pour rendre trait pour trait la tension qui règne au sein du PDCI-RDA le parti doyen. L’image dit tout : Bédié vend le bia, le siège royal à Alassane Ouattara à travers l’appel au soutien de la candidature unique en 2015. Au sein du PDCI des voix s’élèvent pour condamner cette décision du « vieux » qui selon Le Monde d’Abidjan risque de créer des troubles. Troubles déjà visibles avec la grogne des jeunes, des femmes et des cadres du parti qui refusent de jouer les suiveurs. Le Ministre d’Etat Ahoussou Jeannot a eu le temps de s’en rendre compte avec sa médiation qui a manqué de peu de tourner au vinaigre indique L’Inter. Les contestations persistent au sein du PDCI souligne Aujourd’hui qui croit sentir un vent de panique souffler sur le camp des bédiéistes, eux dont le leader piétine presque tout ! La constitution, les lois ivoiriennes et même le 12ème congrès du PDCI. Le vieux Bédié est obligé de manœuvrer fort face à la fronde note Le Mandat car le parti qui a porté la Côte d’Ivoire à son indépendance est en crise. Une frange des cadres soutient désormais le député Kouadio Konan Bertin dit KKB quand une autre a décidé de faire allégeance à Bédié souligne Le Nouveau Réveil. Le Patriote, l’officieux du RDR garde un calme olympien sur la question de la candidature unique d’Alassane Ouattara ; pour le confrère depuis l’appel de Daoukro le débat est clos ! Pas si sûr réplique LG Infos qui souligne que l’appel de Daoukro est un faux son. A traduire du français très ivoirien : une annonce tonitruante pour voiler les vraies ambitions de Bédié. Cet acharnement d’Alassane Ouattara pour une candidature unique ne couve rien de bon, Notre Voie y descelle la volonté d’un hold-up électoral. Preuve concrète de cette affirmation la volonté du Chef de l’Etat d’embrigader la Commission Electorale Indépendante. Alassane Ouattara ne veut plus du FPI au sein de la CEI pour mieux la contrôler et tripatouiller les résultats des élections de 2015. Pour arriver à ces élections de 2015 dans la paix et la réconciliation, Abel Naki, le leader du CRI-Panafricain monte au créneau pour appeler toutes les parties au calme note Le Point d’Abidjan. Le président du mouvement pro-gbagbo estime entre autre que seule la libération de l’ancien président Ivoirien peut ramener la vraie réconciliation en Côte d’Ivoire. « Si Alassane Ouattara libère Gbagbo il entrera dans l’histoire » dixit Abel Naki à la une du quotidien Le Monde d’Abidjan. Pour le moment la libération de Laurent Gbagbo n’est pas à l’ordre du jour, le leader du régime de la refondation doit préparer sa défense soutient Notre Voie. Laurent Gbagbo n’est pas seul car les mouvement de soutien qui lui sont proches continuent de faire du lobbying pour sa libération ainsi que celle du Ministre de la rue Charles Blé Goudé qui seras face au juge ce 29 septembre 2014.

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.