Ebola vu du téléphone portable

Les sms de la rumeur viennent noyer ceux dédiés à la lutte

Les SMS de la rumeur viennent noyer ceux dédiés à la lutte

Face à Ebola qui a déjà fait 1200 morts en Afrique de l’Ouest et continue de tuer,  tout le continent se mobilise. La Côte d’Ivoire qui n’a pas encore enregistré de cas de contamination se montre très vigilante. Cela se manifeste par l’approvisionnement des centres de santé en équipement et médicaments, mais surtout par une forte sensibilisation de la population, et sur les réseaux sociaux on s’active pour ventiler au mieux l’information.

Un clip vidéo ivoirien contre Ebola

Tous les supports de communication sont utilisés dans cet élan d’information sur la maladie. Les affiches sont placardées ici et là dans les lieux de grande affluence et les panneaux publicitaires dans plusieurs zones d’Abidjan affichent en grand les messages de lutte. Les NTIC contribuent à cette lutte principalement le téléphone portable. Le CICG informe régulièrement les Ivoiriens par SMSdes dangers de la maladie et des mesures de prévention utiles pour se protéger.

« En cas de fièvre brusque ou saignement, rendez-vous dans le centre de santé le plus proche ou appelez le 143 ».

Ces SMS sont également relayés par les compagnies de téléphonie mobile qui de façon spontanée se sont associées à la lutte. Une belle initiative, car les Ivoiriens en avaient un peu marre des nombreux SMS publicitaires qui les étouffaient au quotidien ! Des SMS qui informent sur Ebola OUI, mais d’autres contribuent à noyer les efforts du gouvernement. Qui sont les auteurs de ces SMS ? Difficile de répondre car ils viennent souvent d’amis ou de parents avec une mention qui en dit long sur son origine : « Faites passer le message ». Ainsi on peut lire :

« Cas confirmé d’Ebola au CHU de Treichville : les professionnels de la santé désertent l’hôpital »

« « Fraternité Matin » confirme un cas d’Ebola à Anyama. Il s’agit d’une ressortissante guinéenne qui a transité par la France »

« Le gouvernement nous ment ! Ebola fait des ravages dans l’ouest du pays ».

Pourquoi des Ivoiriens préfèrent prêcher le faux. Pour quelles raisons ? Difficile d’apporter un élément de réponse. Certains y voient une nette volonté politique de voir le gouvernement en difficulté parce qu’on n’aime pas Alassane Ouattara ! Il y a donc ceux qui sensibilisent, ceux qui intoxiquent et ceux qui tournent le spectre Ebola en dérision avec les SMS sur le gibier.

« Grande promo viande de brousse ! 2 biches à 1000 f, 5 agoutis à 500 f et 10 gros rats bien gras à 200 f. Recevez en bonus 20 chauves-souris ! La viande de brousse change avec Ebola ».

De l’information, des rumeurs et de la bonne humeur…c’est tout ça Ebola vu du téléphone portable.

www.wikipedia.org

SUY Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.