La Côte d’Ivoire pour un enrôlement biométrique réussit

L’enrôlement biométrique peut aider à consolider la démocratie

L’enrôlement biométrique peut aider à consolider la démocratie

Abidjan la capitale économique ivoirienne a abrité les 4, 5 et 6 mars un atelier sur l’observation citoyenne de l’enrôlement biométrique des électeurs. Il s’agit d’une initiative du NDI (National Democratic Institut) et du GNDEM (Global Network of Domestic Election Monitor).

14 pays africains membres du GNDEM ont pris part à cette rencontre dont le but était de créer un cadre d’échange des expériences de réussite sur le monitoring citoyen de l’enrôlement biométrique. En effet, pendant ces deux dernières décennies la biométrie a fait une entrée remarquable dans l’organisation des élections en Afrique en facilitant l’enrôlement des populations soulignant ainsi l’importance des Nouvelles Technologies dans le processus de démocratisation du contient. Selon Christopher Fomuyoh, Directeur Afrique du NDI, malgré son importance, la biométrie reste un outil qui mérite toutes les attentions.

« Bien faite, la biométrie peut faciliter les inscriptions et contribuer ainsi à des élections crédibles et inclusives. Cependant mal maîtrisée, la biométrie peut devenir un outil de manipulation surtout avec le taux élevé d’analphabétisme que connait nos pays ».

Il est donc important que la Côte d’Ivoire puisse déjà préparer un cadre sain pour l’enrôlement biométrique des électeurs dans la perspective des élections de 2015 qui se tiendront dans 18 mois. Amani Ipou, Directeur Général de l’Administration territoriale au Ministère Ivoirien de l’Intérieur reste convaincu que l’enrôlement biométrique doit être une opération inclusive où les acteurs acceptent de travailler main dans la main.

« L’introduction des nouvelles technologies appelle que les acteurs du processus électoral puissent être au même niveau d’information que ceux qui utilise ces technologies. Le ministère d’Etat, ministère de l’intérieur ne peut que dire toute sa disponibilité à tirer le meilleur partie de cet atelier en terme de résultats et de recommandations » soutient Amani Ipou.

L’Etat de Côte d’Ivoire sera donc le premier bénéficiaire du l’atelier qui vient de s’achever. Reste à la société civile de veiller à la bonne exécution l’enrôlement biométrique. Cheryl SIM conseillère de l’ambassadeur des Etats Unis en Côte d’Ivoire a donc invité les leaders de la société civile à jouer un rôle plus important de monitoring « avant,  pendant et après » les élections de 2015. Un monitoring avenir de l’enrôlement biométrique qui sera sans doute une réussite grâce à l’expérience des 14 pays d’Afrique de l’Ouest et Australes qui étaient présents à Abidjan.

SUY Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.