Les ivoiriens de Bangui de retour au bercail

Arrivés dans le dénuement total mais en vie !

Arrivée dans le dénuement total mais en vie !

C’est une année qui commence pour eux sous le signe de l’espoir. Eux se sont les ressortissants ivoiriens vivants à Bangui qui fin 2013 ont commencé à regagner Abidjan. Ils sont pour le moment 285 ivoiriens rentrés de Bangui par deux vols spéciaux affrétés par l’Etat de Côte d’Ivoire. Rentrés épuisés d’un long périple et traumatisés par le spectre des armes, ces volontaires au retour ont été dispatché sur les sites d’accueil d’Abobo N’dotré (Centre d’accueil et de transit de l’ONG Côte d’Ivoire prospérité) et à d’Azaguié.

Chassés par la guerre civile en Centrafrique, c’est dans le dénuement total que ces enfants, femmes et hommes sont rentrés. Difficile en effet pour bon nombre d’entre eux après des années d’exil de renouer avec la famille restée au pays. Ce sont donc des gosses déboussolés et des familles dans l’inquiétude qui n’ont que pour seul soutien l’assistance de l’Etat de Côte d’Ivoire en nourriture et soin de santé primaire. Une assistance qui sera accrue conformément à la volonté du Conseil de gouvernement du mardi 7 janvier, volonté de soutien qui sera consolidée par une décision finale du Conseil des ministres de ce mercredi 8 janvier. Pour Lédou Kouassi Jean président de la colonie ivoirienne de Centrafrique le soutien de l’Etat Ivoirien qui s’est matérialisé dans un premier temps par la prise en charge du ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant est un signe que le Gouvernement n’a pas oublié ses concitoyens.

D’ailleurs Anne Désirée Ouloto, la ministre en charge de la solidarité a salué le courage des volontaires au retour. Un retour obligatoire pour le Président Alassane Ouattara qui avait personnellement pris l’engagement d’éviter de nouvelles victimes au sein de la communauté ivoirienne de Bangui après la mort de deux ivoiriens. Malgré un retour dans des conditions difficiles, les ivoiriens rentrés de Bangui estiment que le plus important c’est d’avoir la vie sauve.

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.