Autoroute du nord, autoroute de la mort ?

L’autoroute du nord est devenue le lieu de tous les excès

L’autoroute du nord est devenue le lieu de tous les excès

C’est début décembre que le Président Ivoirien Alassane Ouattara a procédé à l’inauguration de l’autoroute du nord, un ouvrage qui relie désormais Abidjan la capitale économique à Yamoussoukro la capitale politique de la Côte d’Ivoire. Si les automobilistes attendaient la livraison de cette voie de communication avec impatience, c’est tout simplement parce qu’elle divise par deux le temps mis pour effectuer ce trajet il y a encore un mois. Hélas à peine livrée aux usagers que cette route neuve a commencé à devenir un véritable cimetière asphalté ! En moins d’un mois, 70 personnes ont perdu la vie sur cet axe et les dégâts matériels enregistrés s’élèvent à plusieurs millions de franc CFA.

Les raisons de ces nombreux accidents sont liées à deux principaux facteurs : les excès de vitesse et l’état de vétusté des engins. Prévu pour être pratiqué à une vitesse maximale de 110 km/h, la nouvelle autoroute est devenue pour de nombreux amoureux de la vitesse ou ces fous du volant un circuit où chacun vient s’essayer à jouer au Lewis Hamilton ou au Sebastian Vettel ! Résultat de ce zèle : des sorties de route, des tonneaux ou encore des incendies. Les agents de l’OSER, l’Office de Sécurité Routière ont déjà flashé des véhicules à 140 km/h aux principaux points radar, une situation qui démontre toute l’inconscience de certains automobilistes. Quant aux remorques et autres engins utilitaires, la plupart d’entre eux sont de véritables épaves sur roues ! En plus du fait qu’ils ne répondent plus aux normes en vigueur pour circuler sur les routes ivoiriennes, ces véhicules donnent dans l’accès de charge. Le poids des marchandises transportées ne correspond pas aux caractéristiques techniques de la carrosserie. Cette surcharge occasionne des défaillances mécaniques et des accidents graves où les remorques se détachent pour finir leur courses dans les ravins quand ils ne tombent pas, et c’est souvent le cas sur des véhicule plus petits occasionnant des morts et des blessés.

Les victimes de l’autoroute du nord doivent interpeller les chauffeurs et propriétaires de véhicules de transport ou particulier sur la nécessité du respect du code de la route et de la vie humaine. Ni l’appât du gain en cette fin d’année marquée par les nombreux voyages, ni la volonté de se prendre pour un as du volant ne doivent pousser les usagers de la route à risquer leurs vies et celles de leurs concitoyens.

SUY Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.