Revue de la semaine du 07 au 12 octobre 2013

Koffi Annan impressionné par les efforts de la Côte d'Ivoire

Koffi Annan impressionné par les efforts de la Côte d’Ivoire

Une délégation de l’organisation The Elders porté sur les fonds baptismaux par Nelson Mandela a séjourné en Côte d’Ivoire cette semaine dans le cadre d’une mission d’observation du processus de réconciliation nationale. Dirigée par Koffi Annan l’ancien patron de l’ONU, la délégation a eu un tête à tête avec le Président Alassane Ouattara mais aussi avec l’opposition principalement le chef du FPI Pascal Affi N’Guessan nous indique L’Intelligent d’Abidjan. Processus de réconciliation national en Côte d’Ivoire, Annan pour des compromis nécessaires barre en manchette Fraternité Matin et Le Démocrate dans la même veine soutient qu’il s’agit d’un message fort de Koffi Annan pour la Côte d’Ivoire. L’ancien secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire a qui Alassane Ouattara a déclaré et je cite Le Patriote : « nous voulons bénéficier de vos conseils ». La réponse à cette requête est à lire chez nos confrères de L’Expression quand contre toute attente c’est Koffi Annan qui se dit impressionné par les avancées de la Côte d’Ivoire. Morceau choisi : « Economie, sécurité et réconciliation…je suis impressionné par Ouattara ». La Matinale à la limite jubilatoire soutien que Ouattara reçoit le satisfecit de Koffi Annan. La réconciliation sans la justice est-elle possible ? En tout cas Koffi Annan s’est prononcé au terme de sa visite sur le dossier le procureur de la CPI contre Laurent Gbagbo. L’intelligent d’Abidjan relaie ces propos prêtés à Annan : « Si la CPI décide que Gbagbo n’est pas coupable… » que doit-elle faire ? Le temps complète la phrase en soulignant « …que si Gbagbo n’est pas coupable qu’on le libère ». Pour Pascal Affi N’guessan il ne doit plus y avoir de spéculations sur le cas Gbagbo, il doit être libéré martèle l’homme à la une du quotidien Le Nouveau Courrier. Tous ces appels à la libération de Laurent Gbagbo cadrent-ils avec la réalité de la justice internationale ? En tout cas Soir Info nous invite à titrer nos propres conclusions sur le cas Gbagbo avec tout le film de l’audience de Laurent Gbagbo le 09 octobre. Pourquoi Gbagbo n’a pas été libéré ce fameux mercredi de l’espoir s’interroge L’Inter pendant que Le Temps note que la question de la liberté provisoire est à l’étude et que le verdict est attendu le 11 novembre 2013. Le Nouveau Courrier qui s’attarde également sur la question de la liberté provisoire du l’ancien président Laurent Gbagbo propose trois schéma qui sont à l’étude et s’étale sur ce qui peut se passer avant le 11 novembre. D’ici là, L’Intelligent d’Abidjan se fait fort d’exposer les fuites qui ont empêché la libération de Gbagbo le 09 octobre.

A la semaine prochaine !

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.