Les derniers sites seront dépollués dans 20 mois

Les populations de Djiby, village situé sur l’axe Aboboté – Alépé ont reçu la visite du Ministre Ivoirien de l’environnement et du développement durable. Après la promesse faite par le gouvernement Ivoirien de dépolluer les sites contaminés par les déchets toxiques du probo koala, l’heure est à l’exécution des travaux de décontamination et de traitement des sols. Allah Kouadio Rémi Ministre Ivoirien de l’environnement et du développement durable a voulu dans un premier temps louer le courage des populations pour l’épreuve qu’ils ont enduré toutes ces années. « J’aimerais encore une fois vous remercier pour votre patience, vous remercier pour l’accueille et vous remercier également pour votre courage. L’essentiel c’est que le travail de dépollution soit fait dans les délais. Nous nous sommes donnés 20 mois pour les travaux et il faut qu’au bout de ces 20 mois les déchets soient traités et que vous n’ayez plus de nuisance ».

Le moment consacré à cette visite du Ministre Allah a été également choisi par les populations pour exposer les difficultés auxquelles elles sont confrontées depuis le déversement de la cargaison mortelle du probo koala dans le village en 2006. La question de l’indemnisation des victimes est toujours à l’ordre du jour et c’est avec un brin d’ironie que N’Tamoh Achi l’adjoint au chef de Djiby village l’a rappelé au Ministre. « Monsieur le Ministre nous sommes heureux de votre visite et surtout de l’annonce de la dépollution du site de Djiby village. Je ne peux pas vous le cacher dès que vous serez reparti, les habitants du village vont m’assaillir de question. ‘’Le Ministre est venu et notre affaire d’argent’’ me diront certains ». Sans toutefois botter en touche sur la question de l’indemnisation des victimes le Ministre Allah a souligné que le plus important réside dans la dépollution des différents sites, une opération qui devra s’achevé dans les 20 mois avenirs. « Chacun de nous doit être patient et déjà les associations des victimes ont commencé à être reçu au Ministère mais je crois que le plus urgent c’est qu’on arrive très rapidement à dépolluer. Il faut qu’on dépollue pour que dans les 20 prochains mois vous n’ayez plus de problème ».

Les échanges du Ministre avec la population ont pris fin par la visite des sites à dépolluer et du dispensaire de Djiby village qui attend depuis des mois l’arrivée du personnel soignant.

SUY Kahofi