Tag : USA

URPCI : Les Directeurs de radio de proximité formés

Atelier de formation de l’URPCI

A l’initiative de l’URPCI (Union des Radios de Proximité de Côte d’Ivoire) et avec l’appui de l’Ambassade des Etats Unis à Abidjan, les Directeurs des radios de proximité ont bénéficié d’une formation dispensé par Eduardo Cué un journaliste et expert américain qui séjourne en Côte d’Ivoire dans le cadre d’une série de formation à l’endroit des professionnels des médias. Ce 1er octobre 2012, une trentaine de responsables de radio de proximité se sont réunis au siège de l’URPCI (Adjamé-220 logements) pour échanger autour de deux thèmes :

1 – L’écriture Radiophonique

2 – Le rôle d’une Radio Communautaire dans le Développement Local

C’est par un mot de remerciement que le président de l’URPCI, a souhaité la bienvenue au formateur et à la délégation de l’Ambassade qui l’accompagnait. Karamoko Bamba a souligné le bien fondé de cette formation non sans prendre le soin d’indiquer combien de fois « les acteurs des radios de proximité ont besoin d’être formé pour mieux servir leurs populations ». Au nom de l’Ambassade des Etats Unis à Abidjan, Mr Philip Grant l’attaché de presse a souligné que son pays accorde une importance dans la promotion des valeurs de développement par la promotion des hommes et femmes qui en sont les acteurs. C’est la raison pour laquelle il salue l’adhésion des Directeurs de Radio qui malgré leurs charges d’administrateur sont venus écouter le formateur du jour.

Sur le contenu de la formation,  Mr Eduardo Cué est revenu sur les fondamentaux de l’écriture radiophonique. La simplicité dans le rendu, le style direct, un vocabulaire adapté à la réalité de son auditoire et un niveau de langue adapté à son interlocuteur à l’antenne. Sur ces deux derniers points, le formateur a souligné qu’être pédant à l’antenne peut donner l’impression que le journaliste est un érudit qui a du talent à revendre quand il est au micro. Le revers de la médaille c’est que très peu de gens pourront saisir l’essence de son discours. Il n’y a donc pas de complexe à se faire à abaisser son niveau de langue pour être compris par les auditeurs. Une fois le style d’écriture trouvé place au choix des thèmes. A ce niveau les promoteurs des radios de proximité ne doivent pas perdre le cap. Ils doivent en tout temps comprendre que leur rôle consiste à appuyer les actions de développement de leurs localités. Aussi des thématiques telles que la santé, les défis environnementaux, la promotion du dialogue entre communautés, l’agriculture et la gestion des ressources animal…peuvent être des idées clés d’émission qui intéresseront les populations. Aussi avec l’approche des élections locales prévues pour février 2013, le formateur a invité les Directeurs de radio de proximité à promouvoir l’éducation citoyenne auprès des masses pour des élections non-violentes et apaisées.

La parole aux participants

Patricia Jocelyne Directrice de Radio Lépin (Alépé)

« Cette formation est une aubaine et je crois qu’il faut remercier l’Ambassade des Etats-Unis qui ne cesse de nous aider en ce qui concerne la formation car ce n’est pas la première fois qu’elle le fait. Je retiens que cet atelier à été un échange fructueux entre le formateurs et les participants. Il y a des notions que nous ignorions mais avec ce que nous avons pu entendre du formateur, je suis sûr que nous allons faire un bon usage de cette formation ».

Didier Konan Directeur de Radio Arc-en-ciel (Abidjan-Abobo)

« Je pense qu’il s’agit là d’une très bonne formation qui vient à point nommé d’autant plus que nous les responsables de radio, nous constatons avec nos collaborateurs qu’il y a quelques déficits dans leur formation que nous devons renforcer. En recevant cette formation notre mission sera de la répercuter auprès de nos collaborateurs. Un bon choix des thèmes, un bon rendu et surtout un bon formateur qui a su trouver les mots justes pour nous transmettre la formation. Je pars donc satisfait ! »

Mr Gnanzou Directeur de Sikenssi Fm (Sikenssi)

« Les animateurs et les journalistes des radios de proximité que nous gérons ont véritablement besoin de formation car nous faisons face à un défi de développement. Ceux qui parmi nous n’ont pas eu cette chance de faire des grandes écoles de journalisme ont besoin de ce type de formation pour être utiles aux populations qui nous écoute. C’est aussi une occasion d’être mieux instruit sur la mission même des acteurs des radios de proximité que nous sommes ».

SUY Kahofi



Nouvelle Tarification des Demandes de Visas

 

A partir du 13 avril les tarifications de visa changent

Le 13 Avril 2012, le Département d’Etat  procèdera à une révision des coûts des demandes de visas d’immigration et de non-immigrant. Ces modifications,  qui seront appliquées dans le monde entier, sont le résultat d’un sondage récent sur les coûts des prestations.  Les nouveaux tarifs seront revus à la hausse pour les visas de non-immigrant les plus sollicités, tandis que pour d’autres catégories de visas ces tarifs seront réduits. Ainsi, à compter de la date précitée, les demandeurs de visas de non-immigrants ne relevant pas de pétitions, notamment les visas de tourisme et affaires (B1/B2) et les visas d’études et d’échanges (F, M, J) devront s’acquitter d’un montant de $160. Par contre, les demandeurs de visas de non-immigrant relevant de pétitions devront payer un montant de $190 pour les catégories de visa suivantes:

  • Visa H pour travail temporaire et stages
  • Visa L pour mutations intra-entreprises
  • Visa O pour les personnes ayant des talents extraordinaires
  • Visa P visa pour athlètes, artistes et gens de spectacle
  • Visa Q pour les visiteurs internationaux d’échanges culturels
  • Visa R pour les travailleurs religieux

Les frais de visas K destinés aux fiancés de citoyens Américains s’élèveront à $240.
Les frais de visas E pour les investisseurs et les négociants s’élèveront à $270.
Les frais seront  déterminés sur place en fonction du visa sollicité.

Les frais relatifs à toutes les catégories de visas immigrant, y compris le visa de diversité, seront revus à la baisse comme suit:

Les visas pour regroupement familial: $230.

Les visas dont les pétitions sont liés à l’emploi: $405.

Toutes les autres catégories de visas d’immigrant: $220.

Les frais de Visas de Diversité (Loterie): $330.

Les demandes en vue de la détermination du statut d’ancien résident permanent: $275.

COMMUNIQUE AMBASSADE DES ETATS UNIS CHANGEMENT DE FRAIS DE VISAS.



S.E. Phillip Carter III reçoit en audience le Juge Laurent Ehounou Manlan

 

S.E. Phillip Carter III et le Juge Laurent Ehounou Manlan

L’Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire S.E. Phillip Carter III a reçu en audience cette semaine  le Juge Laurent Ehounou Manlan qui vient de prendre part au programme « Gold Stars Tour 2 » des Visiteurs Internationaux (International Visitor Leadership Program). Ce fut l’occasion pour Monsieur Manlan d’échanger avec l’Ambassadeur sur son séjour aux Etats-Unis et de présenter ses projets visant à encourager les bénéficiaires des programmes d’échanges du  gouvernement américain à jouer un rôle plus actif dans la société  ivoirienne. L’Ambassadeur Phillip Carter III a, pour sa part, félicité son hôte pour avoir été sélectionné pour participer au programme « Gold Stars Tour 2 ». Il a en outre, souligné l’important rôle que peuvent jouer les bénéficiaires de tels programmes en Côte d’Ivoire. Monsieur Manlan est l’un des deux anciens visiteurs internationaux du monde entier à être sélectionné à participer à ce prestigieux évènement. Les participants ont pendant deux semaines examinés l’impact du programme IVLP sur les participants, leurs communautés et pays d’origine respectifs. Ils ont  par ailleurs échangé sur les nouveaux développements professionnels et les possibilités d’établir un réseau d’anciens Visiteurs Internationaux qui servira de plate forme entre eux et des organisations américaines et des ressources professionnelles.  Le juge Manlan a visité lors de son séjour Washington, D.C., Rapid City dans l’Etat de Dakota du Sud et New York City.

Monsieur Manlan est Magistrat, chargé des contentieux de la propriété immobilière au tribunal de première instance d’Abidjan. Il est membre fondateur et président de l’ONG Transparency Justice. Il est également secrétaire général de l’Association Ivoirienne des Visiteurs Internationaux de Côte d’Ivoire (AIVI-USA). Il a participé au Programme de Visiteurs Internationaux en 2006 sur le thème : « Transparence et bonne gouvernance. » Le Programme des Visiteurs Internationaux a été conçu pour accroître la compréhension mutuelle par la communication aux niveaux personnel et professionnel. Les participants sont des leaders étrangers, établis ou potentiels, issus des gouvernements, du monde politique, des médias, de l’éducation, de l’économie, de la prévention de la toxicomanie et de la criminalité, des sciences, de l’environnement, du travail, des droits de l’homme, des droits de la femme, de la gestion artistique, ainsi que plusieurs autres domaines. Ils sont choisis par les ambassades américaines à l’étranger pour visiter les Etats-Unis où ils auront l’occasion de rencontrer et de s’entretenir avec leurs homologues professionnels. Au cours de leurs programmes, qui durent en général deux à trois semaines, les Visiteurs Internationaux ont la possibilité de se faire une expérience personnelle des États-Unis. Plus de 190 000 (cent quatre vingt dix mille) personnes ont participé au Programme de Visiteurs Internationaux au cours des 70 années d’existence de ce programme. On y compte plus de 1 000 ivoiriens !



Elections Législatives du 11 décembre 2011 : communique de l’ambassade des Etats-Unis

 

Philip Carter III Ambassadeur des USA à Abidjan

L’Ambassade des Etats-Unis a déployé 11 équipes d’observateurs chargés de superviser le déroulement du vote dans le cadre des élections législatives en Côte d’Ivoire : Cinq équipes ont été déployées hors d’Abidjan, notamment à San Pedro, Daloa, Gagnoa, Bouaké et Man. Six équipes ont été déployées à Abidjan. Nous félicitons la Commission Electorale Indépendante (CEI) et le Gouvernement de Côte d’Ivoire d’avoir organisé des élections, qui selon les premiers rapports, ont été libres et équitables. Nous félicitons également les partis politiques d’avoir respecté les points de vue divergents et de s’être abstenus de tout acte de violence. Ces élections marquent la fin de la crise postélectorale à travers la mise en place d’une institution qui constitue un pilier important de la démocratie en Côte d’Ivoire. Nous demandons à tous les partis politiques, même aux membres des partis qui ont choisi de ne pas participer à ces élections, de respecter et de soutenir la nouvelle Assemblée Nationale.

Nous félicitons la Mission des Nations Unis en Côte d’Ivoire (ONUCI) pour son rôle en mettant à la disposition de la Côte d’Ivoire des moyens logistiques et sécuritaires lors de ces élections. Nous attendons avec impatience travailler avec le gouvernement et le peuple de Côte d’Ivoire en vue d’assurer un progrès continu et une paix durable à tous les ivoiriens.

 



Loterie Visas Diversité 2013 : tout pour éviter les arnaques !

 

Les journalistes face au personnel du consul

La Côte d’Ivoire est de nouveau éligible au programme Loterie Visa Diversité (DV) organisé chaque année par les Etats Unis d’Amérique. Il s’agit d’un programme qui permet aux ressortissants des pays éligibles d’avoir un visa de résidence permanent pour immigrer tout seul ou avec les membres de leurs famille. Pour cette année la période d’inscription s’étend de la période du 04 octobre 2011 au 05 novembre 2011. Ce programme de visa très connu à travers le monde donne lieu chaque année à des arnaques de toutes sortes organisées par des personnes se présentant comme des auxiliaires du consul. C’est pour éviter que des tiers n’utilisent le logo de l’ambassade ou d’autre méthode pour soutirer de l’argent aux candidats que l’Ambassade des USA à Abidjan a organisé ce 28 octobre 2011 une conférence de presse pour informer l’opinion nationale sur la voie unique à emprunter pour être à la fin du programme détenteur de la green card.

Madame Kristin Bongiovanni consul de l’Ambassade des USA à Abidjan a souligné d’entrée de jeu que pour cette année encore, « les inscriptions pour le programme DV doivent se faire électroniquement en remplissant le formulaire en ligne de Visa Diversité à partir du site www.dvlottery.state.gov ». Tout Ivoirien désireux de participer à la loterie doit satisfaire aux critères d’éducation ou d’expérience professionnelle du programme. Il doit avoir au minimum un diplôme d’études secondaires ou son équivalent c’est-à-dire l’accomplissement de 12 années d’études primaires et secondaires ou avoir acquis, au cours des cinq dernières années, deux ans d’expérience professionnelle dans une profession qui demande au moins deux années de formation ou d’expérience. La base de données o*net du Département Américain du Travail sera utilisée par le requérant pour déterminer la qualification basée sur l’expérience professionnelle. Sur le site www.dvlottery.state.gov le requérant doit également penser à remplir le dossier de candidature en tenant compte de son statut matrimonial. L’épouse ou l’époux ainsi que les enfants sont pris en compte au cas ou le requérant obtient sa green card. Dans le cas d’une famille, seul le mariage civil est pris en compte par les services consulaires. Aussi « il est important pour les candidats de conserver leur page de confirmation contenant leur numéro de confirmation unique jusqu’au 30 juin 2013 » a indiqué Madame Kristin Bongiovanni consul de l’Ambassade des USA à Abidjan.

Attention à ne pas se laisser prendre au jeu des faux e-mails expédiés par les arnaqueurs : le Département d’Etat n’envoie jamais d’e-mail pour réclamer le paiement des frais liés au programme. Dans cet ordre d’idée veuillez à ne pas vous retrouver à fournir des informations personnelles sur un faux site réservé au programme DV. Le seul site du programme est www.dvlottery.state.gov. L’Ambassade des USA à Abidjan précise qu’elle n’a jamais mandaté un tiers ou une quelconque entreprise pour servir d’intermédiaire dans la collecte et le traitement des informations des requérants au programme. A ce titre si vous êtes face à une personne qui estime travailler avec l’ambassade ou pour l’ambassade n’hésitez pas de contacter l’ambassade pour mieux vous informer.

Un fait souvent négligé ou oublié par les requérants : tous les frais d’immigration sont à votre charge ! La green card ne vous donne pas droit de facto à un billet d’avion, un travail tout prêt aux USA et un logement garanti pour vous et votre famille. Il faut être sûr d’avoir les moyens d’immigrer avant de demander le visa. Toute procédure en dehors du formulaire d’inscription sur le site www.dvlottery.state.gov ne sera pas pris en compte quelque soit la somme que le requérant aura versé à l’intermédiaire ou au prétendu fonctionnaire de l’ambassade.

SUY Kahofi