Tag : PDCI

Nouveau gouvernement ivoirien : un petit club d’ami au sommet de l’Etat

L’économiste né va conduire de nouveau son pays dans les dépenses inutiles

L’économiste né va conduire de nouveau son pays dans les dépenses inutiles

Le nouveau gouvernement ivoirien s’est réuni pour la première fois ce 13 janvier 2016. Un premier conseil des ministres sans round d’observation comme pour dire qu’être ministre sous Alassane Ouattara n’est pas un moment de villégiature.

Il y a toujours de quoi rire quand on voit combien de fois les africains ont le chic pour se tailler le ridicule en tout temps. Depuis l’indépendance des pays africains jusqu’à ce jour, le gaspillage du denier public par tous les moyens semble être une priorité pour ceux qui sont choisis comme chef d’Etat. Ces présidents d’Afrique et leur petits clubs d’amis arrivent aux affaires non pas pour servir mais pour se servir et cela transparait dans les gouvernements aux effectifs pléthoriques auxquels nos pays sont hélas habitués. C’est le cas encore une fois en Côte d’Ivoire avec un Gouvernement de 36 personnes cooptées par un certain Alassane Ouattara que d’aucun affuble du titre pompeux d’économiste de classe international ! Visiblement dans sa conception de l’économie moderne, il n’y a pas de place pour les économies à réaliser sur le train de vie de l’Etat. Pendant que dans certains pays on se serre la ceinture pour éviter que les contribuables ne payent plus, en Côte d’Ivoire notre champion de l’économie, ancien cadre du FMI ferme les yeux sur cette tendance mondialement adopté par les pays sérieux pour donner de nouveau dans le gaspillage. (suite…)



Top 5 des parodies politiques en images

Du PDCI-RDA au PDCI-RDR, les parodies politiques envahissent la toile !

Du PDCI-RDA au PDCI-RDR, les parodies politiques envahissent la toile !

Au pays des éléphants, les 365 jours de l’année sont marqués par des débats politiques houleux sur la Toile. Chaque jour les réseaux sociaux sont envahis par des commentaires les uns plus virulents que les autres. On retrouve également sur le web des images exclusives vantant les mérites des politiciens, mais d’autres les rabaissant. Bien sûr les logiciels de retouche d’image sont passés par là et le résultat peut être souvent impressionnant ! (suite…)



Revue de la semaine ivoirienne du 22 au 27 septembre 2014

L'appel de Daoukro "déchire" le PDCI

L’appel de Daoukro « déchire » le PDCI

Fidèle à son humour noir le satirique Bôl’Kotch à la plume et le crayon pour rendre trait pour trait la tension qui règne au sein du PDCI-RDA le parti doyen. L’image dit tout : Bédié vend le bia, le siège royal à Alassane Ouattara à travers l’appel au soutien de la candidature unique en 2015. Au sein du PDCI des voix s’élèvent pour condamner cette décision du « vieux » qui selon Le Monde d’Abidjan risque de créer des troubles. Troubles déjà visibles avec la grogne des jeunes, des femmes et des cadres du parti qui refusent de jouer les suiveurs. Le Ministre d’Etat Ahoussou Jeannot a eu le temps de s’en rendre compte avec sa médiation qui a manqué de peu de tourner au vinaigre indique L’Inter. (suite…)



Un ancien-(nouveau) Président à la tête du PDCI

Henri Konan Bédié, le vieux-jeune reste à la barre du navire !

Henri Konan Bédié, le vieux-jeune reste à la barre du navire !

C’était l’évènement politique de ce week-end en Côte d’Ivoire. Le 12ème congrès du PDCI a bien eu lieu au Palais des Sports de Treichville et a permis aux trois candidats en lice pour la présidence du parti de se départager.

La soirée électorale devant désigner le nouveau président du PDCI-RDA, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire aura bien été longue. Prévue pour débuter à 21 heures, c’est finalement à 3 heures du matin que les 150 urnes positionnées pour l’élection ont commencé à recevoir les premiers votants. Plus de 3.500 personnes participaient à cette opération de vote qui devait permettre de départager trois hommes. Kouadio Konan Bertin dit KKB le bouillonnant président de la JPDCI et Alphonse Djédjé Mady le secrétaire général du parti doyen sont venus titiller le patriarche Henri Konan Bédié qui grâce à des amendements soigneusement apportés aux textes régissant le parti à pu se présenter malgré sa limite d’âge. Malgré de fortes contestations et un congrès sous fond de tension, c’est en toute civilité que les membres du plus vieux parti de Côte d’Ivoire sont allés choisir leur nouveau leader. Au terme du dépouillement ce dimanche 06 octobre matin, les résultats sont venus confirmer tous les pronostics des partisans d’Henri Konan Bédié qui avaient annoncé un plébiscite. Henri Konan Bédié se taille la part du lion dans l’électorat avec un peu plus de 3480 voies soit 93% des suffrages exprimés contre 123 voies pour Alphonse Djédjé Mady et 115 voies pour KKB. Malgré la belle cérémonie de clôture du congrès des inquiétudes persistent. Que sera le PDCI après ce 12ème vu que les sillons de méfiance sont désormais profonds et que des clans politiques sont clairement identifiés ? KKB restera-t-il président des jeunes ou Alphonse Djédjé Mady à son poste de secrétaire général ? Le PDCI enregistrera-t-il des défections avant 2015 ? Autant de préoccupations et d’inquiétudes qui resteront sans réponse tant que de nouvelles orientations n’auront pas été données au parti par son ancien-nouveau président Henri Konan Bédié.



Revue de la semaine Ivoirienne du 23 au 28 septembre 2013

L’homme aux solutions aux pupitre de l’ONU

L’homme aux solutions au pupitre de l’ONU

La semaine d’actualité en Côte d’Ivoire a été marquée par la présence du président Ivoirien à New York. Son discours à la tribune de l’ONU à l’occasion de la 68ème Assemblée Générale de l’Organisation est un plaidoyer en faveur de l’Afrique croit savoir Le Démocrate. Selon Fraternité Matin le chef de l’Etat Ivoirien à la tribune de l’ONU ce 25 septembre a indiqué les grandes lignes des défis futurs, les grands enjeux de demain. Le Président Ivoirien profite même de l’opportunité qui lui est offerte pour faire un point sur les OMD et affirme que de nombreux pays africains sont en retard et seront en retard par rapport à l’échéance fixée rapporte L’Intelligent d’Abidjan. Pendant qu’il prêche l’unité et la paix à New York les vrais problèmes de la Côte d’Ivoire attendent Alassane Ouattara. La colère monte dans le camp des ex-combattants selon L’Inter et la raison est le non-transfèrement de Simone Gbagbo à la CPI. Il s’agit pour les ex-combattants d’un acte de haute trahison car comme le père Gbagbo, la mère du régime mérite amplement une cellule VIP en Hollande. Toujours la colère, cette fois ci dans le camp des magistrats et des dozo nous indique en cœur Soir Info et L’Inter, le dernier confrère cité nous indiquant que la Côte d’Ivoire à beaucoup à craindre de cette confrérie que certains qualifient de milice pro-ouattara. Un autre problème qui menace aussi le pays, c’est la malnutrition qui sévit au nord selon un rapport des agences onusiennes et près d’un million de personnes sont concernées nous révèle Le Nouveau Courrier qui se désole de l’attitude d’Alassane Ouattara qui avait fait du nord son fond de commerce. Ouvrons la page politique nationale et celle-ci est marquée par le congrès avenir du PDCI et le dialogue pouvoir opposition. Sur le premier sujet L’Inter nous informe que rien ne semble empêcher KKB dans sa marche vers la présidence du PDCI. L’intraitable président de la jeunesse du parti doyen a pu payer les 18 millions de caution pour sa candidature ! Qui se cache derrière ce financement ? Difficile de répondre à cette question. Une chose est sûre Henri Konan Bédié aura des candidats sérieux en face de lui car en plus de KKB et Mady, il faudra compter avec Charles Konan Banny nous apprend Le Nouveau Réveil qui nous indique pourquoi Banny veut casser le PDCI. Le dialogue pouvoir-opposition est toujours à l’ordre du jour. Pour le quotidien Le Temps après avoir défié l’opposition, le régime est désormais à genoux devant le FPI. Une posture de soumission qui lui donne désormais des droits, chose qui pousse Le Quotidien d’Abidjan à indiquer que le président François Hollande demande que parmi les 3000 prisonniers qui seront libérés puisse figurer des pro-gbagbo. Notre Voie se demande plutôt si Ahoussou Jeannot est l’homme de la situation dans ce dialogue FPI-Gouvernement ? En effet l’ancien premier ministre revient aux affaires pour tenter d’apporter des solutions en vue de réchauffer le climat politique.