Tag : côte d’ivoire

L’Afrique connectée se donne rendez-vous à Abidjan

Les membres du comité scientifique lors de la conférence de presse

Les membres du comité scientifique lors de la conférence de presse

Après une première édition qui aura mobilisé plus de 5 000 participants, Mandingo et la RTI remettent le couvert avec la seconde édition de l’Africa Web Festival. Une rencontre du numérique qui enregistre plusieurs innovations pour l’année 2015.

Les membres du comité scientifique et ceux du comité d’organisation de l’Africa Web Festival ont animé ce 25 septembre une conférence de presse à l’Hôtel Palm Club Abidjan-Cocody. L’objectif de la rencontre avec les acteurs des médias était de présenter l’évènement prévu les 3, 4 et 5 décembre prochain à Abidjan. (suite…)



Top 5 des parodies politiques en images

Du PDCI-RDA au PDCI-RDR, les parodies politiques envahissent la toile !

Du PDCI-RDA au PDCI-RDR, les parodies politiques envahissent la toile !

Au pays des éléphants, les 365 jours de l’année sont marqués par des débats politiques houleux sur la Toile. Chaque jour les réseaux sociaux sont envahis par des commentaires les uns plus virulents que les autres. On retrouve également sur le web des images exclusives vantant les mérites des politiciens, mais d’autres les rabaissant. Bien sûr les logiciels de retouche d’image sont passés par là et le résultat peut être souvent impressionnant ! (suite…)



Côte d’Ivoire : « mort » programmée pour 4 opérateurs mobiles

L'Etat veut veiller à une meilleure qualité du service mobile

L’Etat veut veiller à une meilleure qualité du service mobile

Le gouvernement ivoirien se positionne dans une optique de réforme du secteur de la téléphonie mobile. Celle-ci passe par le maintien sur le marché des opérateurs les plus compétitifs. Ce choix va forcément occasionner la disparition de certaines compagnies.

Le Gouvernement ivoirien se défend d’être dans une logique de traque aux opérateurs économiques du secteur de la téléphonie mobile. Pour Bruno Nabané Koné le ministre de la poste, des technologies de l’information et de la communication, cette mesure est prise avant tout dans l’intérêt des consommateurs ivoiriens qui ont le droit d’avoir des opérateurs qui respectent entièrement leurs cahiers de charges vis-à-vis de l’Etat et qui offrent une meilleure qualité de service à la clientèle. Le Gouvernement ivoirien maintient donc son objectif de réduire le nombre d’opérateurs dans le secteur de la téléphonie mobile pour le rendre plus compétitif. (suite…)



Côte d’Ivoire : un guide pour les droits des inculpés détenus

Les droits de nombreux prévenus en détention sont bafoués

Les droits de nombreux prévenus en détention sont bafoués

La Fondation Friedrich Naumann et l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat) section Côte d’Ivoire ont présenté ce 3 mars 2015 le guide sur les garanties judiciaires de l’inculpé. Un outil de lutte contre la torture et surtout les détentions abusives dénoncées par plusieurs rapports des organisations des droits de l’homme.

Le gouvernement ivoirien a lancé un important projet de réforme judiciaire et pénale depuis la fin de la crise post-électorale. L’objectif est d’améliorer l’accès du contribuable à la justice et surtout d’humaniser les prisons ivoiriennes devenues de véritables mouroirs et des lieux de torture pour les détenus et condamnés. Et c’est justement pour contribuer à inverser cette tendance que le guide sur les garanties judiciaires de l’inculpé détenu a été édité. Selon Kangah Bilé, le premier vice-président de l’Acat, ce guide « décrit l’intégralité du parcours d’un détenu depuis son inculpation par le juge d’instruction jusqu’à sa mise en liberté ». (suite…)



Des assises complètement décalées : les « gbês » de tata Simone !

Simone Gbagbo juste avant son grand oral (AFP)

Simone Gbagbo juste avant son grand oral (AFP)

Ils se sont régalés les partisans de l’ex-première dame c’est sûr ! Eux qui ont fait le déplacement pour assister au one woman show de la dame de fer restée silencieuse depuis sa sortie de prison.

Dans le vocabulaire ivoirien, les « gbês » désignent les quatre vérités de quelqu’un. Et depuis le début du procès en assise de la crise postélectorale, de nombreux partisans de Laurent Gbagbo attendaient patiemment la comparution de l’ex-première dame. Comme annoncé, Simone Gbagbo était à la barre ce lundi 23 février 2015 pour son grand oral. Durant 50 minutes elle a ouvertement accusé la France, l’ONU et les troupes fidèles à Alassane Ouattara d’avoir mis la Côte d’Ivoire à feu et à sang. L’ex-première dame ivoirienne dit ignorer ce qu’on lui reproche.  Elle a exposé sa vision de la crise à la cour en faisant un speech digne d’un cours magistral dans un amphithéâtre. Malgré cet exposé, elle a essuyé une salve de questions venant de l’avocat de l’Etat de Côte d’Ivoire pendant plus de deux heures se montrant par moments dure dans ses réponses. (suite…)