Présidentielle de 2015 : la CEI pose déjà problème

Eric Aimée Semien le président de l’APDH

Eric Aimée Semien, président de l’APDH

L’ONG APDH, Action pour la Protection des Droits de l’Homme était face à la presse ce vendredi 18 juillet 2014. L’organisation milite en faveur d’une révision du nouveau texte de loi portant réforme de la CEI, la Commission Electorale Indépendante.

A peine adoptée que la loi portant réforme de la Commission Electorale Indépendante est fortement critiquée par une frange de la classe politique mais aussi par la société civile. En effet les Commissions Centrales, Communales, sous-préfectorales et préfectorales de la CEI sont dominées à plus de 90% par les acteurs politiques et administratifs qui sont loin d’être neutres. Lire la suite

Côte d’Ivoire : le SMIG pour les travailleurs domestiques

Les travailleurs domestiques mieux protégé par la loi

Les travailleurs domestiques mieux protégé par la loi

Ce mardi 8 juillet 2014, la Commission des Affaires sociales et culturelles de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a adopté à l’unanimité de ses membres un important projet de loi.

Il s’agit de la loi fixant les conditions du travail domestique et portant organisation des agences de placement des travailleurs domestiques (DB 109 B). La commission présidée par le député Fregbo Basile a procédé à l’examen du texte pendant 7 heures avant de l’adopter. Ce projet de loi est une initiative du député Traoré Adjaratou Fadiga. Cette mère de famille et épouse sait combien de fois les travailleurs domestiques sont importants pour les foyers ivoiriens.

Les enquêtes qui ont précédé la mise en forme de la loi soutiennent que les travailleurs domestiques représentent un grand corps de métier. Sur 5 millions d’habitants à Abidjan,  on recense 1 million de travailleurs domestiques. Lire la suite

Côte d’Ivoire/Colombie : le supporteur maso, sa calculette et le goumin goumin

Pour éviter la tristesse d’après match, le supporteur maso est devenu mathématicien

Pour éviter la tristesse d’après match, le supporteur maso est devenu mathématicien

Après la première victoire des éléphants footballeurs face au Japon, les supporteurs masos ont retrouvé une certaine joie de vivre. Le goumin goumin (tristesse, amertume) annoncé n’a pas eu lieu ! A quelques heures de la rencontre Côte d’Ivoire-Colombie, le véritable problème du supporteur maso n’est pas de revenir sur une victoire passée. Son truc à lui, c’est de se lancer dans les calculs et combinaisons les plus folles pour s’éviter une semaine de goumin goumin. Lire la suite

CPI, keep our Gbagbo !

Laurent Gbagbo sera finalement jugé par la CPI

Laurent Gbagbo sera finalement jugé par la CPI

Despote et dictateur pour les uns, démocrate et homme épris de dialogue pour les autres, la personne de Laurent Gbagbo continue de susciter la controverse au sein de la population ivoirienne bien qu’il soit détenu à La Haye. Ses partisans espéraient ardemment sa libération quand ses détracteurs voulaient le voir couler pour de bon. Finalement les prières des opposants au « Woody de Mama » ont porté dans la mesure où Laurent Gbagbo sera bien jugé par la CPI.

Pendant que le Rassemblement des Républicain se félicite de cette décision comme s’il s’agissait d’une victoire politique, de nombreux Ivoiriens (pas forcément militants du FPI) estiment que le processus de réconciliation nationale et le dialogue politique risquent de prendre un coup. La raison est toute simple : Lire la suite

Abidjan sous les flots

Abidjan a les pieds dans les eaux !

Abidjan a les pieds dans l’eau

Comme chaque année lors de la saison des pluies, la capitale économique ivoirienne se retrouve sous les eaux. Une situation qui occasionne des morts et d’importants dégâts matériels.

Aucun quartier d’Abidjan n’échappe aux inondations en ce mois de juin. Les pluies diluviennes qui s’abattent sur la ville menace chaque habitant. A la maison, au bureau ou en voiture, nul n’est à l’abri de cette eau de ruissellement qui rend impossible la circulation et entraîne sur son passage les bâtiments les moins stables. C’était un peu comme s’il n’y avait plus de voie d’écoulement pour cette eau qui, à défaut de se déverser dans la lagune, stagne sur les routes. En cause, l’urbanisation sauvage, l’obstruction par les populations des œuvres d’écoulement des eaux pluviales et leur mauvais entretien par les agences gouvernementales.

Lire la suite