Catégorie : Nouvelles du pays

Nouvelles tensions sur le campus universitaire de Cocody

Véhicule incendié à l’Université de Cocody

Véhicule incendié à l’Université de Cocody

Depuis ce week-end, la FESCI (Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire) a lancé un nouveau mot d’ordre de grève. Un blocus sur les activités universitaires qui commencent sur fond de violences.

Ce lundi 18 juillet, les étudiants régulièrement inscrits à l’Université de Cocody ont débuté les cours dans le calme malgré l’appel à la grève de la FESCI. Ce calme ne sera que de courte durée puisse qu’un groupe d’étudiants va investir le campus. Selon les informations recueillies sur place, les étudiants protestent contre la présence de la police sur la cité en violation des franchises universitaires. Au-delà ils demandent l’amélioration des conditions d’études, la réforme du système LMD et le maintien des étudiants dans leurs chambres. En effet, le gouvernement prévoit de libérer la cité universitaire de Cocody afin de loger les athlètes des jeux de la francophonie. (suite…)



L’affaire TSA pour « couler » Souleymane Méïté ?

L’affaire TSA, l’interface pour s’attaquer à Souleymane Méïté ?

L’affaire TSA, l’interface pour s’attaquer à Souleymane Méïté ?

L’affaire TSA fait couler beaucoup d’encre depuis une semaine. De nombreux journaux ont relayé une information qui loin d’éclairer leurs lecteurs a tenté de diaboliser le premier responsable de cette compagnie d’assurance.

Au regard des difficultés qu’ils ont connu, nombreux sont les chefs d’entreprise qui auraient tout donné pour que la crise de 2002 n’éclate pas. Hélas, cette crise fait partie de l’histoire de la Côte d’Ivoire mais elle continue de faire l’actualité de nombreuses entreprises. Les plus chanceuses existent toujours, les autres ont mis la clé sous le paillasson. La compagnie d’assurance TSA (Tropical société d’assurances) fait partie des entreprises qui doivent encore se battre pour effacer le préjudice causé par la crise ivoirienne. Une situation de repositionnement qui donne visiblement du grain de mauvaise qualité à moudre à certains canards. (suite…)



23 partis d’opposition disent NON à la réforme constitutionnelle

L’opposition appelle Alassane Ouattara à retirer le projet de révision de la loi fondamentale

L’opposition appelle Alassane Ouattara à retirer le projet de révision de la loi fondamentale

Malgré les consultations initiées par le président Alassane Ouattara sur la réforme constitutionnelle en Côte d’Ivoire, une coalition de 23 partis politiques ivoiriens vient de rejeter le projet dans sa forme actuelle.

23 partis d’opposition réunis à l’hôtel Belle Côte (Abidjan-Cocody) ont signé ce 30 juin une déclaration commune pour dénoncer le caractère illégale et illégitime du processus de réforme de la constitution en Côte d’Ivoire. Il s’agit là d’un revirement de situation assez inquiétant alors que les dates du référendum et des élections locales sont déjà connues. (suite…)



La Police ivoirienne en guerre contre les « microbes »

La Police déterminée à rassurer les populations

La Police déterminée à rassurer les populations

Après plusieurs semaines de trêve, la traque aux microbes reprend de plus belle. La police ivoirienne entend mettre hors d’état de nuire ces délinquants à la tétine qui terrorisent les populations d’Abidjan.

Depuis le début du mois de mai, des images insoutenables d’hommes et de femmes balafrés à la machette circulent en masse sur les réseaux sociaux. Les auteurs de ces attaques sont bien connus des Ivoiriens depuis 5 ans. Il s’agit des microbes, ces jeunes délinquants qui opèrent dans la ville d’Abidjan munis d’armes blanches et dont la brutalité des crimes suffit à en terroriser plus d’un ! (suite…)



Pourquoi pas du « vert » pour faire de la concurrence à la CIE ?

Les énergies renouvelables, une alternative pour démocratiser l’accès à l’électricité

Les énergies renouvelables, une alternative pour démocratiser l’accès à l’électricité

Après trois semaines d’intense grogne sociale marquée par des grèves et des mouvements de dénonciation de cyber-activistes sur les réseaux sociaux, le président Alassane Ouattara s’est adressé ce 1er mai aux ivoiriens avec une volonté de calmer ses concitoyens. D’importantes promesses ont été faites notamment dans le secteur de l’eau et de l’électricité, du renouvellement du permis de conduire et d’appui aux syndicats.

L’un des pans du discours du président Alassane Ouattara qui a sans doute retenu l’attention de nombreux ivoiriens est certainement la déclaration relative au monopole de la distribution de l’électricité par la CIE (Compagnie Ivoirienne d’Electricité). Un monopole qui a été perçu par moment comme le symbole du néo-colonialisme. Un filon exploité dans un passé récent par certains politiciens alors que la Côte d’Ivoire et la France, en apparence, ne semblaient pas filer le parfait amour ! (suite…)