Un nouvel ambassadeur, de nouvelles ambitions pour NISSAN

Le capitaine des éléphants, nouvel ambassadeur de NISSAN

Le capitaine des éléphants, nouvel ambassadeur de NISSAN

La journée du 28 janvier était assez particulière pour le monde sportif ivoirien et principalement le football. C’est ce jour que le constructeur NISSAN a choisi pour dévoiler de façon officielle l’identité de son nouvel ambassadeur. Il s’agit du capitaine des Eléphants Yaya Touré qui portera les couleurs de la marque aux quatre coins du monde. Le footballeur ivoirien a été préféré par le constructeur automobile pour l’excellence de sa carrière et les valeurs qu’il incarne. Ballon d’or africain à quatre reprises, plus de 100 sélections, Lire la suite

Les assises complètement décalées ! (Acte 1) : le dico de «petit marteau»

"Le général bruleur" au premier rang avec sa longue barbe

« Le général brûleur » au premier rang avec sa longue barbe (AFP)

Il y a le côté sérieux du procès en assise des 82 prévenus prog-Gbagbo. Et de l’autre, une version décalée que je m’efforcerai de vous livrer tout au long des semaines… et mois à venir !

« Le droit est une matière très sérieuse », me disait avec un ton solennel mon enseignante il y a encore quelques mois. Mais par moments, l’ambiance du Palais de justice nous fait complètement oublier que les discours qui s’y tiennent peuvent changer radicalement la vie des accusés. C’est bien ce qui se passe lorsqu’un « tradi-praticien » (un naturothérapeute sous d’autres cieux) est obligé de se frotter à cet univers qui lui était jusque-là inconnu. Le nom de Kéipo Marius ne vous dit absolument rien (peut-être). Lire la suite

La KOICA contribue à l’adduction d’eau potable à Abidjan

L’accès à l’eau potable est devenu un enjeu important pour la Côte d’Ivoire

L’accès à l’eau potable est devenu un enjeu important pour la Côte d’Ivoire

Des mères de famille qui veillent autour d’une borne d’eau, des jeunes filles qui parcourent plusieurs kilomètres avec des seaux pour un peu d’eau potable, des porte-faix qui transportent des dizaines de jerricanes pour ravitailler des familles entières…des scènes qu’on pourrait croire d’un autre âge mais qui sont encore monnaie courante à Abidjan. Les habitants de la capitale économique ivoirienne vivent encore au rythme du manque d’eau potable et cette situation touche tous les quartiers. L’accès à l’eau potable est devenu un enjeu important pour l’humanité à telle enseigne que les autorités internationales l’ont inscrit dans les objectifs du Millénaire pour le Développement qui consiste à réduire de moitié d’ici à 2015, la proportion de personnes n’ayant pas accès à une eau salubre de façon durable. Lire la suite

« Sans respect des droits de l’homme il n’y a pas de paix »

Une vue des participants et des formateurs

Une vue des participants et des formateurs

La capitale économique ivoirienne abrite du 15 au 20 novembre 2014 la 3ème session de formation en Droit International Humanitaire au CERAO d’Abidjan. Il s’agit d’une initiative conjointe de la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté, l’Institut International des Droits de l’Homme (IIDH) et l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) en partenariat avec la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI).

Ils sont magistrats, militaires, acteurs des droits de l’homme, responsables d’ONG, officiels gouvernementaux, acteurs de la société civile ou agents des Nations Unies. Environ une centaine, ils sont venus de 10 pays d’Afrique de l’ouest, du centre et du nord pour participer à la 3ème session de formation en Droit International Humanitaire. Pendant cinq (5) jours, les participants à cette importante rencontre seront instruits sur des thématiques comme la justice transitionnelle, le droit international pénal, les droits des réfugiés et des apatrides ou encore l’interdiction international de la torture. Lire la suite

Le gouvernement ivoirien crie haro sur les sachets et sacs plastiques !

Les sachets et sacs plastiques sont l’une des premières sources de pollution en Côte d’Ivoire

Les sachets et sacs plastiques sont l’une des premières sources de pollution en Côte d’Ivoire

Depuis ce samedi 8 novembre 2014, la guerre contre les sachets plastiques en Côte d’Ivoire est officiellement déclarée en application du décret de mai 2013 portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation et de l’utilisation des sachets plastiques.

Le gouvernement ivoirien entend par sachet ou sac plastique ordinaire – donc désormais interdit – tout sachet ou sac en polyéthylène basse densité ou en tout autre matériau dont l’épaisseur est inférieure ou égale à 50 microns quelle que soit les dimensions en longueur et en largeur et non dégradable ou oxo-biodégradable. Les brigades de salubrité urbaines contrôleront les marchés pour veiller à l’application de cette mesure. Le ministre de l’Environnement, de la Salubrité et du Développement durable souligne que certaines exceptions et dérogations ont été prises. Lire la suite