Elections législatives : Germain Ayaké affiche ses ambitions

Germain Ayaké, candidat à la députation à Bingerville

Germain Ayaké, candidat à la députation à Bingerville

Le renouvellement de la classe politique en Côte d’Ivoire, les jeunes ne veulent pas en faire un simple slogan mais une réalité. Alors que le calendrier électoral se précise de plus en plus, les jeunes politiciens ivoiriens se signalent déjà dans l’arène.

Le nom de Germain Ayaké n’est pas étranger dans l’univers politique ivoirien et notamment celui des jeunesses militantes des partis politiques ivoiriens. Jeune cadre et conseiller technique chargé du cadastre et des affaires domaniales à la mairie de Bingerville, il reste convaincu que « la seule manière pour les jeunes d’opérer le changement c’est par la force des idées » et par le canal des urnes. Mais ce changement se prépare sur le long terme, et c’est ce que Germain Ayaké a commencé à faire il y a quelques années, en posant plusieurs actions pour le bien-être des populations de sa circonscription. Il s’est surtout montré entreprenant sur les questions liées à la jeunesse.

En effet, sous sa présidence, Bingerville intègre la Fédération Nationale des Unions de Jeunesse Communales de Côte d’Ivoire (FENUJCI). Grâce à une action de lobbying, il obtient un financement de 30.000.000 de francs CFA pour les activités de la jeunesse de Bingerville. Il réitère cet exploit à la faveur de la visite du Président de la République guinéenne Lassana Konté à l’EMPT (école militaire), où il fut lui-même élève. La jeunesse obtient un financement de 11.000.000 de francs CFA. Germain Ayaké a toujours manifesté le désir d’être proche des jeunes de sa commune mais au-delà de toute la population de Bingerville.

D’ailleurs, cette proximité va susciter un certain engouement autour de sa personne lorsqu’il annonce son intention d’être candidat à la prochaine élection législative. Sa candidature fera même l’objet d’un véritable consensus ! En posant autant d’actions pour le développement de Bingerville la logique aurait voulu que Germain Ayaké vise peut-être un poste d’élu local chargé du développement. L’homme a d’autres ambitions. Dans un système démocratique basé sur la séparation des pouvoirs, Germain Ayaké estime que de l’action de l’Assemblée Nationale découle naturellement le développement d’un pays.

« Les textes de loi qui créent le cadre de la croissance sont prises par l’Assemblée Nationale » se plait-il à faire remarquer.

C’est donc dans le fauteuil de parlementaire qu’il entend agir pour le changement. Rien n’a changé dans les habitudes du jeune leader, qui continue d’être au contact des populations de Bingerville. Bien sûr, lors des rencontres avec les anciens et les jeunes, il ne manque pas d’expliquer les raisons qui le poussent à briguer le poste de député, non sans prendre le soin de sensibiliser les uns et les autres sur la véritable fonction de l’Assemblée Nationale et celui du bon parlementaire.

SUY Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.