Tout pour comprendre la Situation Room

La Situation Room pour aider à des élections apaisées

La Situation Room pour aider à des élections apaisées

Le partenariat entre le WANEP-CI et OSIWA se matérialise à travers un projet intitulé : « Baromètre des élections crédibles et apaisées en Côte d’Ivoire en 2015 ». Ce projet comporte une innovation de taille, il s’agit de la mise sur pied de la première ESR (Electoral Situation Room) dans le pays lors d’une élection.

Les organisations de la société civile sont dans le bain du processus électoral depuis plusieurs mois. Elles multiplient les initiatives de formation et de sensibilisation citoyenne pour contribuer à des élections crédibles et sans violences. Le WANEP, le Réseau ouest-africain pour l’édification de la paix section Côte d’Ivoire n’est pas en reste. Grâce à l’appui de la Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), l’organisation continue d’exécuter sa feuille de route concernant le projet « Baromètre des élections crédibles et apaisées en Côte d’Ivoire en 2015« . Après la mise en place de la Plateforme des organisations de la société civile pour des élections apaisées crédibles et équitables en Côte d’Ivoire (PEACE-CI), le WANEP a effectué le monitoring de l’enrôlement des électeurs. S’en suivent le monitoring des médias (conduit avec l’OLPED), la formation des observateurs et la mise en place de la Situation Room le 24 octobre 2015 à l’Hôtel Tiama (Abidjan-Plateau). Il s’agit d’un quartier général de centralisation des données électorales collectées par les équipes terrain de PEACE-CI. Ces équipes sont composées de 2 000 observateurs qui doivent rendre compte en temps réel du processus électoral. Trois chambres vont composer la Situation Room : la chambre technique, la chambre intermédiaire et la chambre de décision.

La chambre technique est composée d’informaticiens professionnels (opérateurs) qui auront la responsabilité de saisir les données qui seront acheminées par les observateurs. Ils bénéficieront d’un plateau technique composé d’ordinateurs et de logiciels dédiés à la gestion d’une ESR. Les données seront ensuite transmises à la chambre intermédiaire composée d’analystes expérimentés dans des domaines très variés : genre, communication, politique… Ces analystes seront appuyés dans leur action par huit responsables d’organisation de la société civile (OSC). Selon Fofana Mamadou, coordonnateur du projet « les 8 responsables d’OSC ont été choisis pour leur excellente maîtrise du processus électoral depuis 2010 et leur connaissance du mécanisme des élections en Côte d’Ivoire ». Les informations consolidées par les opérateurs seront donc analysées par la chambre intermédiaire en temps réel et au cas par cas.

A titre d’exemple, sur le terrain « les observateurs peuvent noter l’absence de stickers dans un bureau. La chambre intermédiaire va donc formuler des recommandations afin que la Situation Room puisse informer les acteurs en charge de corriger ce dysfonctionnement » nous explique Fofana Mamadou. Pour chacune des situations, des recommandations seront faites à la dernière chambre. Il s’agit de la chambre de décision où siègent sept personnalités choisies sur la base de critères rigoureux. Elles sont reconnues pour leur intégrité morale, font l’unanimité auprès des acteurs du processus et leurs propositions ne peuvent être contestées parce que crédibles. La chambre de décision pourra transmettre aux acteurs engagés dans le processus électoral les propositions et recommandations en temps réel pour en assurer la bonne marche. Il est important de noter que les informations collectées sur le terrain par les observateurs depuis les différentes localités seront stockées sur une plateforme en ligne.

SUY Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.