Revue de la semaine ivoirienne du 09 au 14 mars 2015

Alassane Ouattara veut-il modifier la Constitution Ivoirienne ?

Alassane Ouattara veut-il modifier la Constitution Ivoirienne ?

Le changement est désormais consommé à la tête du Conseil Constitutionnel et de la Cours Suprême note Fraternité Matin. Le quotidien à capitaux publics consacre plusieurs colonnes à la prestation de serment de deux proches d’Alassane Ouattara à la tête des deux institutions citées. Koné Mamadou, l’ancien conseiller du numéro un ivoirien prend la tête Conseil Constitutionnel indique L’Inter quand Aphing Kouassi se cale au sommet de la Cours Suprême. Dans son adresse aux nouveaux promus, Alassane Ouattara les invite à œuvrer pour la promotion d’un Etat de droit et la paix sociale à travers une justice équitable et respectée. Pour Notre Voie, Ouattara installe ses hommes pour tout verrouiller dans la perspective des élections d’Octobre 2015. C’est bien ce qui pousse L’Intelligent d’Abidjan à publier la liste des 16 articles que le président ivoirien serait tenté de modifier pour éviter toute contestation de sa candidature. La Matinale indique qu’il n’y a que des supputations autour de l’article 35 mais sa modification n’est pas à l’ordre du jour. Le confrère préfère donc relayer l’appel du Chef de l’Etat aux désormais nouveaux patrons du Conseil Constitutionnel et de la Cours Suprême. « La justice doit plus que jamais rassurer » dixit Alassane Ouattara. L’appel trouve tout son sens dans le contexte actuel car les décisions de cette justice concernant le procès en assise de la crise post-électorale ne rassurent personne.

LG Info compile des réactions d’après procès en commençant par celle de Michel Gbagbo qui estime que les preuves de ce procès ont été fabriquées de toute pièce. Citant une avocate ivoirienne, Le Temps note qu’il s’agit d’un verdict scandaleux, preuve que la justice ivoirienne est instrumentalisée. Alphone Daouti le secrétaire général du FPI faction dissidente ne dit pas le contraire quand il souligne que Alassane Ouattara « avait déjà prévu le verdict avant le début du procès ». Maître Soukalo Coulibaly, l’avocat de l’Etat de Côte d’Ivoire, à la une du quotidien Le Patriote tente de calmer les ardeurs en indiquant que ce verdict n’est que la manifestation de la justice, une preuve de plus que la Côte d’Ivoire met fin à l’impunité. Temps juridique toujours brumeux pour le clan Gbagbo avec la CPI qui réclame toujours Simone et qui vient d’annoncer qu’elle jugera finalement ensemble Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. L’Inter confirme l’information et indique qu’une audience de mise en l’Etat est prévue ce 21 avril. Le procès Laurent Gbagbo annoncé pour le 7 juillet 2015 est tout simplement retardé estime Notre Voie.

Pendant que la CPI maintient sa pression sur le leader du régime de la refondation à La Haye, à Abidjan le parquet militaire ouvre les débats pour 15 militaires de sa garde rapprochée nous indique Le Jour Plus. Ce procès qui devra permettre de situer les responsabilités des hommes en uniforme durant la crise aura également pour point culminant le jugement des présumés meurtriers du Général Robert Guéï nous dit Le Sursaut. Relatant le film macabre de la mort du général, le procureur militaire Ange Kessi dans les colonnes du quotidien Le Nouveau Réveil souligne que le principal accusé à savoir le commandant Séka Séka a tiré au moins deux balles dans la tête de l’ancien chef de la junte militaire ; tires qui auraient coûté la vie au général.

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.