Le « général » Blé Goudé face à la justice

Le "général" a finalement rejoint Laurent Gbagbo

Le « général » a finalement rejoint Laurent Gbagbo

Blé Goudé pris au Ghana sera face au juge unique de la chambre préliminaire ce jeudi 27 mars 2014. Le ministre de la rue, selon la CPI a engagé sa responsabilité individuelle pour 4 chefs d’accusation constitutifs de crimes contre l’humanité.

Depuis quelques mois la Cour pénale internationale persistait pour qu’il soit transféré à La Haye : c’est fait ! Ensorcelé par l’ivresse de la rue comme son mentor Laurent Gbagbo, il oublia pendant longtemps qu’il était toujours sous haute surveillance et qu’il ne pourrait pas vaincre le monde entier avec ces ses nombreuses sorties médiatiques. Bien qu’il soit hors de son pays, Blé Goudé continue de diviser la classe politique et sa comparution sera suivie de près à Abidjan, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas. Parlant de réconciliation, les radicaux du FPI (Front populaire ivoirien) prédisent l’apocalypse en Côte d’Ivoire alors qu’au même moment ses amis du Cojep ( Congrès panafricain des jeunes et des patriotes) lancent des mots d’ordre à peine suivis. « La rue nous appelle. En face de l’histoire, nous ne devons pas nous dérober », lançait sans succès Justin Koua dans un contexte sécuritaire où l’armée veille au grain.

Pour le pouvoir, le FPI en menaçant le dialogue républicain fait un chantage honteux. Le parti se comporte comme une femme qui a décidé de faire chanter son époux à travers la grève du sexe. « Sinon comment comprendre que l’on veuille absolument généraliser des cas isolés » s’interroge le porte-parole du RDR, Rassemblement des républicains de Côte d’Ivoire. Ce présumé blocage de la réconciliation annoncé par le camp Gbagbo n’est qu’une grosse comédie selon certains membre du Cojep. En effet la bande à Affi N’guessan n’a jamais porté dans son cœur le général que certains barons du FPI jugeaient trop proche du couple Gbagbo à cause de sa force de mobilisation. La société civile ivoirienne pense que le transfèrement de Blé Goudé va avoir des conséquences importantes sur le  processus de réconciliation non pas parce que le FPI a annoncé la rupture du dialogue politique avec le pouvoir en place, mais plutôt parce qu’il met le pouvoir Ouattara au pied du mur. Quelle sera la position du pouvoir lorsque la CPI réclamera la tête pro-ouattara impliquée dans les crimes de la crise ? Le pouvoir des houphouétistes se dit prêt à collaborer, mais les ONG des droits de l’homme restent sceptiques.

On le voit les acteurs politiques et ceux de la société civile apprécient différemment un acte qui n’a pas fini de faire parler de lui. En attendant le général passera ce jeudi 27 mars 2014 sa cinquième nuit dans la prison de Scheveningen.

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.