Le RGPH 2014 lancé ce 17 mars

Combien sont-ils à vivre en Côte d'Ivoire ?

Combien sont-ils à vivre en Côte d’Ivoire ?

Equipés de leurs Smartphones et PDA, les agents recenseurs ivoiriens prendront d’assaut les quartiers et villes de la Côte d’Ivoire ce 17 mars 2014 pour rendre effectif le RGPH, le Recensement Général de la Population et de l’Habitat.

C’est par l’enrôlement symbolique du chef de l’Etat Ivoirien que débutera officiellement l’opération nationale de recensement de la population. Le RGPH 2014 reporté mainte fois pour des questions techniques et budgétaires sera effectif ce 17 mars. Ce recensement général de la population est le premier depuis une vingtaine d’année, les autres programmés ayant été annulé pour des questions financières ou pour cause de crise.

Selon le Ministre du Plan et du Développement Albert Mabri Toikeuse l’opération de recensement n’a pour seul objectif que d’avoir les statistiques exactes afférant à la population vivant sur le territoire ivoirien. En l’absence de statistiques consolidées on ne sait toujours pas si le chiffre de 22 millions d’habitants avancé dans des documents officiels est vrai ! Au-delà, après plus de dix ans d’instabilité, le Gouvernement n’est plus capable de dire qui est ivoiriens et qui est installé en Côte d’Ivoire après avoir immigré. Il s’agit aussi et surtout de repartir l’intégralité de la population par classe d’âge, sexe et activités socio-professionnelles pour mieux définir les plans stratégiques de développement et les politiques économiques.

Si l’opération de recensement n’a rien de politique selon le Ministère du Plan et du Développement, les partis d’opposition et d’ailleurs de nombreux ivoiriens sont convaincus du contraire. Ne nous leurrons pas, à quelques foulées des élections présidentielles de 2015 le recensement général de la population permettra sans le dire de dessiner la nouvelle carte électorale. Mieux, elle sera un outil pour aider à consolider les listes d’électeurs et finaliser l’épineux dossier de la liste grise, celle des omis et des nouveaux votants. C’est la raison pour laquelle l’opposition a tenté par tous les moyens d’asseoir une commission politique de suivi du recensement. Une doléance rejetée par le pouvoir qui entend ne pas politiser son « affaire ».

SUY Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.