Revue Ivoirienne du 13 au 18 mai 2013

Délestron a encore frappé cette semaine en Côte d'Ivoire

Délestron a encore frappé cette semaine en Côte d’Ivoire

Nouvelle semaine de querelle politique au sein du RHDP. Le torchon brûle toujours entre le PDCI d’Henri Konan Bédié et le RDR d’Alassane Ouattara. Les griefs couvés depuis la présidentielle et les élections locales ont fini par éclater au grand jour avec la sortie médiatique du Président de la jeunesse du PDCI. Bertin Konan Kouadio dit KKB dans les colonnes du Nouveau Réveil pointe du doigt la responsabilité du RDR d’Alassane Ouattara dans les violences post-électorales. KKB enfonce le cloue en soulignant que le malaise au sein du RHDP s’explique également par le fait que le RDR joue la carte du cavalier solitaire dans les régions sous son contrôle particulièrement celle du nord. Dans les colonnes des quotidiens L’Intelligent d’Abidjan et La Matinale on peut également lire plusieurs morceaux choisis du discours du Président de la JPDCI. « Le RHDP doit avoir une candidature commune pour 2015 cela est obligatoire », « Si le FPI veut une alliance avec le PDCI tout se décidera au congrès » peut-on lire chez nos confrères. Réponse du président de la JRDR dans les colonnes des quotidiens Le Mandat et Le Patriote, les propos du président de la JPDCI sont de nature à fragiliser d’avantage la coalition du RHDP. Pendant que les politiciens se chicanent, le peuple vit au rythme des coupures intempestives d’électricité. La dernière est la grosse coupure de l’électricité du 15 mai dont parle le quotidien Notre Voie. En effet les Ivoiriens ont été plutôt surpris et à la fois inquiété par cette coupure générale d’électricité qui a plongée plusieurs villes du pays dans l’obscurité totale. Face à cette situation la Compagnie Ivoirienne d’électricité a tenu à rassurer les populations et les arguments avancés par la Direction de l’entreprise ont été relayé par le quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin et nos confrères du quotidien Le Nouveau Réveil. Plus de peur que de mal, des problèmes purement technique survenu au poste 225 d’Abobo expliquerait ce noir total. Pour trouver une solution à tous ces problèmes et lancer à grande vitesse le train du développement, le Président Alassane Ouattara continue ses tournées pour mobiliser les partenaires au développement. Le dernier séjour du chef de l’Etat Ivoirien à Bruxelles trouve un large écho dans les colonnes de Fraternité Matin. Rendant compte de la rencontre qu’il a eu avec la Directrice Générale de la Banque Mondiale, le journal affiche : développement des infrastructures, la Banque Mondiale en phase avec Alassane Ouattara. Cette confiance est réaffirmée dans un contexte marqué par la corruption selon les Etats Unis si l’on s’en tient à l’analyse de nos confrères de Soir Info. Terminons cette revue de la semaine avec cette interrogation : la forêt du Mont Péko sera-t-elle libérée ? En tout cas Nord-Sud Quotidien annonce une offensive des FRCI contre le mercenaire Amadé Ourémy et l’information est consolidée par les écrits de L’Inter qui révèle que la traque à Amadé Ourémy est lancée avec le déploiement dans la région ouest d’élément FRCI et de Gendarmes.

A la semaine prochaine !

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.