Revue Ivoirienne du 18 au 23 février 2013

L’ancien Président Ivoirien dans le box des accusés à la CPI

L’ancien Président Ivoirien dans le box des accusés à la CPI

Ivoiriens ou guinéens ? Voici l’interrogation que les populations de Kpéhaba ruminent sans cesse depuis qu’un conflit frontalier oppose Abidjan et Conakry. Fraternité Matin dans sa livraison du 22 février nous livrait le compte rendu de ses envoyés spéciaux dans cette localité de l’extrême nord-ouest ivoirien située dans le département de Sipilou. Dans ce conflit frontalier, la Côte d’Ivoire appelle au calme, à la retenue et à la négociation même si on apprend avec Soir Info que 15 jours après la prise de Kpéhaba par les militaires Guinéens, l’armée de cet Etat voisin se retire. Le Patriote et L’Intelligent d’Abidjan de souligner qu’Alassane Ouattara ordonne et obtient le retrait de l’armée guinéenne de la zone contestée. La brouille entre les deux pays est en cours de règlement indique dans foulée nos confrères qui soulignent que le Gouvernement prône le dialogue et que la commission mixte se réunira en urgence pour analyser la situation. Si dans cette crise frontalière le Gouvernement se montre conciliant, il n’affiche pas cette même posture dans le traitement du dossier des fonctionnaires grévistes. Le Gouvernement frappe fort annonce Le Nouveau Réveil qui soutient que les salaires de 500 fonctionnaires grévistes ont été coupé ! Cette information a été relayée également par Le Démocrate qui parle de 500 fonctionnaires sanctionnés. Outre ces deux faits, l’audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo à la CPI a alimenté également le moulin à lettre cette semaine. Suite de l’audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo, chaud ! chaud à la CPI s’écrie en première page L’Inter ; Altite charge Ben Souda réplique affiche le journal. Pour L’Intelligent d’Abidjan c’est le grand déballage qui continue à la CPI avec 45 faits ont été présenté par le bureau Procureur. Des faits ? Que nenni ! Maître Emmanuel Altite réclame de vraies preuves à Ben Souda écrit le confrère qui souligne aussi que des images des violences électorales au Kenya sont dans le dossier de Laurent Gbagbo et une vidéo de l’article 125 a été diffusée. Maître Altite démoli les charges de Ben Souda écrit Le Temps. L’avocat de Gbagbo promet le grand déballage, Ben Souda et ses collaborateurs se ridiculisent renchérit Notre Voie. Le Nouveau Courrier exprime son opinion au travers des caractères d’imprimerie utilisés en première page. La grandeur de la défense affiche-t-il en grosse lettre avant d’ajouter en petites lettres les petitesses du procureur de la CPI. Le Patriote a sa lecture de cette semaine d’audience : l’article 125 met Gbagbo KO titre le journal qui publie une photo de l’ancien président en train de se gratter un œil. Selon le quotidien des images de personnes brulées vives créent le choc et le confrère de nous expliquer comment Maître Altite a tué son client. Fraternité Matin sur la question relaie les propos du porte-parole du gouvernement et je cite : « nous sommes sereins car tout le monde sait ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire ». Pour finir Soir Info nous fait partager une information plutôt surprenante, la Commission Electorale Indépendante n’est pas bon payeur ! En effet la CEI reste devoir au propriétaire du bâtiment qui abrite son siège 21 mois de loyer.

A la semaine prochaine !

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.