Lancement de la semaine de l’agriculture durable, initiée par l’ONG OPESEA-VIE a Divo

 

L’agriculture doit s’inscrire dans une logique de développement durable

L’Organisation pour la Prévention de l’Environnement, la Santé, l’Education et l’Agriculture-VIE (OPESEA-VIE) a procédé au lancement officielle de la Semaine de l’agriculture durable,  placée sur le thème ‘’l’agriculture durable, moyen efficace de lutte contre la pauvreté et le chômage’’. L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a pris part ce mercredi 08 février 2012 à la présentation de ce projet. La cérémonie a été présidée par le Sous-préfet Central de Divo, Mathieu Lago Digbeu, en présence du représentant du maire, des responsables administratifs, de la chefferie traditionnelle, des opérateurs de la filière agricole et d’un assez nombreux public. Le représentant du maire, Jean Tekpo Lida a souhaité la bienvenue aux participants et souligné que le thème méritait d’être suivi avec la plus grande attention parce que le domaine de l’agriculture est le plus grand pourvoyeur d’emplois sûrs à la jeunesse. Il a exhorté les acteurs de la filière agricole à s’approprier le concept et à en faire un cheval de bataille, à travers une agriculture saine, débarrassée du travail des enfants. « Cultivez la paix pour que notre pays sorte définitivement de la crise », a-t-il lancé.

Dans son allocution, le Sous-préfet Central, Mathieu Lago Digbeu, a rassuré les organisateurs, sur la disponibilité du gouvernement à les accompagner dans leur quête du bien-être des populations du Lôh Djiboua et de la Côte d’Ivoire. « L’agriculture durable utilise des pratiques limitant l’érosion et la dégradation des sols, réduit l’usage d’intrants pour protéger les ressources en eau. Elle ne porte pas atteinte à l’intégrité des personnes et des êtres vivants », s’est-il réjoui. Faisant un clin d’œil aux changements climatiques, il a suggéré d’adapter l’agriculture aux aléas climatiques et de produire en fonction du temps. « Aujourd’hui, avec une population galopante, les terres cultivables sont devenues rares, rendant la cohabitation de plus en plus difficile entre les différentes communautés. Il nous faut donc adopter les comportements nouveaux, en faisant siennes les valeurs de l’agriculture durable, si nous voulons préserver notre avenir et garantir celui des générations futures », a-t-il estimé. Le Représentant de l’ONUCI, Idrissa Koné a, quant à lui, justifié la présence de la mission à cette cérémonie comme s’inscrivant dans le cadre des initiatives de la mission, qui visent à accompagner les autorités et toutes les populations ivoiriennes, dans leurs efforts pour une sortie de crise effective. Il s’agit selon lui  de se conformer au triptyque sécurité-renforcement de la cohésion sociale-développement, qui constitue une priorité pour l’ONUCI et la communauté internationale.

Rappelant à l’assistance que chaque fille et fils de la Côte d’Ivoire avait un rôle à jouer dans ce processus, M. Koné a réitéré la disponibilité de l’ONUCI à poursuivre son appui aux autorités et au peuple ivoirien pour une sortie de crise effective et pour la réussite de ce processus de la reconstruction de la paix et de la relance du développement. Les responsables de la Direction départementale de l’agriculture, de la Direction Régionale de la promotion de la Jeunesse et du Service civique, du Conseil général, sont intervenus pour apporter leur caution et soutien à cette initiative. Enfin, le Commissaire Général, Vazoumana Koné a pour sa part, présenté le contenu, les objectifs et les résultats attendus à l’occasion de cette semaine, avant de se prêter aux questions des opérateurs de la filière agricole et des populations. Un point de presse a mis fin au lancement de cette semaine de l’agriculture durable à Divo.

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.