Monsieur Hamed Bakayoko très peu convainquant sur TCI

 

eburnietoday.mondoblog.org

Le Ministre de l’intérieur n’a pas trouvé les mots pour convaincre

Pour une question aussi sensible que la sécurité des personnes et des biens, le Ministre de l’Intérieur Ivoirien a véritablement déçu ! Durant son intervention sur TCI ce mardi soir, Hamed Bakayoko, là où les Ivoiriens attendaient des réponses claires s’est confondu dans des explications très peu convaincantes et surtout a sorti des phrases à l’antenne qui frôle un règlement de compte avec l’ancien pouvoir. Le thème de l’émission n’était pas le visage des FDS sous Laurent Gbagbo mais plutôt la sécurité des personnes et des biens sous Alassane Ouattara. Le Ministre Hamed Bakayoko a développé tout sauf ce thème ! A part une vaine tentative de protéger les FRCI et de les blanchir en deux heures, le Ministre Ivoirien n’a pas pu dire pourquoi les FRCI jusqu’à ce jour ne quittent pas les commissariats ? Pourquoi ils ne sont pas payés ? Pourquoi les mécaniciens et les cordonniers qui ont pris les armes hier les gardent aujourd’hui ? Toutes ces questions n’ont trouvé aucune réponse sinon une seule réponse standard : « …dans les jours qui viennent » ceci ou cela sera fait. Le vrai problème de la Côte d’Ivoire au plan sécuritaire à un seul nom : LES FRCI. Tous les téléspectateurs et tous les Ivoiriens qui ont appelé au cours de l’émission ont évoqué le même problème : une véritable zizanie règne au plan sécuritaire et visiblement personne n’a la réponse au problème. Comment parler de sécurité et de forces républicaines quand des ex-bagnards, évadés de la MACA au bon soin des ex-FAFN font parti de l’effectif des FRCI ? Sur les 6000 passionnaires de la prison, le Ministre n’a pas pu dire si oui ou non les FRCI en ont recruté certains. Difficile de convaincre quand on se justifie en prenant chaque fois le soin de souligner « qu’avant la situation était pire ».

La Côte d’Ivoire n’avait pas besoin d’une profession de foi anti-racket du pieux Hamed : les Ivoiriens avaient envie d’avoir des réponses. Ils veulent tout simplement savoir :

1 – Quand les FRCI arrêteront de parader en ville pour regagner leurs casernes ?

2 – A qui s’adresser quand on a un problème ?

3 – Comment le gouvernement d’ADO va résoudre le problème des agressions et autres vols commis par les FRCI ?

4 – Quel sera le sort des anciens FDS ?

Pour toute ces questions le peuple a eu droit aux propos d’un Ministre qui à chaque crochet donnait dans le culte de la personne en se présentant comme celui qui viendra changer le milieu de la sécurité à coup de baguette magique. Echange très peut enrichissant entre le Ministre de l’intérieur et les journalistes là où les Ivoiriens attendaient des réponses claires à leurs préoccupations.

Suy Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.