« Vous avez consommé donc payez ! »

 

eburnietoday.mondoblog.org

Les clients ne sont pas du tout content de la CIE !

Le titre de cet article est la réaction d’une femme aux cheveux grisonnants dans le rang formé par les clients venus régler leurs factures devant l’agence de la CIE à Adjamé 220. Son âge l’a visiblement sauvé des propos orduriers qui devaient théoriquement s’abattre sur elle. A Abidjan ce genre de propos restent rarement sans commentaire surtout quand il s’agit d’un problème aussi ‘’grave’’ que le règlement des factures impayées sous fond de scandale de surfacturation. En effet depuis la reprise des activités et le vent de relance qui souffle sur le pays la CIE, Compagnie Ivoirienne d’Electricité a repris la distribution des factures pour les consommations des quatre derniers mois marqués malheureusement par la crise. Les Ivoiriens une fois leurs factures en main sont passés en mode grogne ! « Tout ce qui est écrit sur la facture ne ressemble en rien à aucune de mes consommations depuis que j’ai posé mon compteur ! » affirme Francis L. un client. « Il y a comme un plus de 4000 f sur ma facture que je n’explique pas et que personne d’ailleurs ne peux m’expliquer » soutien pour sa part Bakary K. ferrailleur. « On vient à peine de sortir de la crise et la CIE vient nous tendre des factures aussi salées ? La CIE n’a pas pitié des consommateurs au point de pratiquer des surfacturations après crise ? » s’interroge Serge Kouassi. La CIE se délecte-t-elle du malheur de ses clients en pratiquant des surfacturations ? NON rassurent les patrons de la compagnie qui tentent dans les clameurs de la foule de se faire entendre.

La Compagnie Ivoirien d’Electricité ne pratique donc pas de facturation abusive et c’est du moins ce que soutien le Directeur d’exploitation de la région d’Abidjan de la CIE. N’gonian Kouakou Kouassi puisse que c’est de lui qu’il s’agit affirme en outre que la facturation actuelle prend en compte l’historique de consommation du client. « Lorsque nous sommes en situation de crise où nos collaborateurs ne peuvent pas se rendre sur le terrain pour faire le relevé des indexes, nous faisons des facturations par indexes estimés. C’est ce que nous avons fait pour les factures du mois d’avril en tenant compte de l’historique des six dernières factures du client pour trouver une moyenne ». Cette méthode de calcul ne fait pas l’affaire des consommateurs et elle est dénoncée par la Fédération des Associations des Consommateurs Actifs de Côte d’Ivoire qui estime que la CIE « doit revenir à l’ancien système de facturation ». Malgré les garanties de paiement données par la CIE et qui s’étendent sur un mois, les clients réclament un traitement des factures au cas par cas. « Tout le monde n’a pas les mêmes ressources au même moment. Je crois que la CIE doit surtout accepter d’échelonner le paiement des factures et au moins faire seulement la facturation de deux mois sur les quatre » affirme Mr Assié. Il demande que la redevance RTI soit suspendue pour les factures de cette période de quatre mois en vue de soulager les clients.

Suy Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.