RUSSIE : L’Etat délinquant du conseil de sécurité ?

 

Vladimir Poutine le patron tout puissant de la Russie

Les membres du big five du Conseil de Sécurité de l’ONU sensés organiser et ordonner la marche du monde sont souvent divisés au moment du vote de certaines résolutions. D’un côté trois pays qui soutiennent selon eux les valeurs démocratiques (France, Grande-Bretagne et USA) et de l’autre deux qui disent de façon claire « pas d’ingérence dans les problèmes internes des Etats membres » : il s’agit de la Chine et la Russie. La Russie parlons-en ! Voici un Etat qui se veut le défenseur de la liberté des Etats membres de l’ONU mais au fond tout le monde sait que la Russie est le porte-voix des Etats voyous et des dictateurs au sein du Conseil de Sécurité. Elle ne défend que ces pays où chaque jour des chefs d’Etat tuent et agressent leur propre peuple, elle n’utilise son droit de véto que lorsque qu’il s’agit de défendre ceux qui passent des commandes de kalachnikov, de MI 24, de T40…La Russie, depuis la fin de la guerre froide et avec l’échec de la relance de son économie qu’elle voulait semblable à celle de l’URSS, prospère dans la vente d’arme. Plus il y a de dictateurs, plus elle s’enrichit alors pourquoi ne pas les soutenir quand l’occasion se présente ? La Russie si prompt à condamner l’appui militaire de la Licorne à l’ONUCI, si prompt à condamner la destruction de ses chars vendus à Gbagbo par la Licorne semble oublier qu’elle est intervenue d’une façon plus barbare en Géorgie, un de ses anciens satellites. Prétextant du pseudo-massacre d’un peuple russophone elle est intervenue pour punir la Géorgie d’avoir accepté le déploiement d’un bouclier anti-missile des USA sur son sol. Voici l’Etat qui prétend ne pas s’ingérer dans les affaires internes des pays membres de l’ONU. Que dire de son fiasco en Afghanistan ou de son soutien direct à Jonas Savimbi et plusieurs autres bandits de grand chemin qui se présentaient en libérateur de leur pays ?

Pour un Etat qui dit soutenir l’indépendance des pays membres de l’ONU elle le fait d’une drôle de manière ! Vendre des armes prohibées depuis 1945 à Laurent Gbagbo pour qu’il tue sans retenu d’autres Ivoiriens c’est ça la logique de la Russie. C’est bien malheureux que Poutine et ses anarchistes ne comprennent pas que l’époque où le crime et la guerre était un fond commerce est belle et bien révolu. La Russie gagnerait plus à contribuer à la paix en Afrique car elle s’enrichirait plus à exploiter du Pétrole, construire des routes ou lancer des entreprises sur le continent. Malheureusement c’est la Russie et cela n’est pas possible car en Russie on est nostalgique de l’époque où l’URSS exposait ses missiles et régnait sur une partie du monde. La Russie en plein 21ème siècle préfère encore jouer les marchands de mort et préfère largement les bénéfices de la destruction à ceux de la construction. Le monde a changé et la Russie doit comprendre que rien ne doit être au dessus du respect des droits de l’homme.

Suy Kahofi

The following two tabs change content below.
Suy
Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.